Jeux Paralympiques de Pékin 2022 : "Je me sens vivant", confie Manoël Bourdenx, miraculé après une attaque de requin

Manoël Bourdenx dit "Baboo", originaire des Hautes-Alpes, défend les couleurs françaises sur l'épreuve de para ski alpin aux Jeux paralympiques de Pékin 2022. Après une attaque de requin en 2017, le sportif a continué le sport, une jambe en moins.

Amputé d'une jambe après une attaque de requin à Hawaï, Manoël Bourdenx est un miraculé. "Baboo" dans sa vallée des Hautes-Alpes, vit à Molines-en-Queyras, où il exerce son métier de moniteur de ski et surf l'hiver. Aujourd'hui c'est une médaille aux JO Paralympiques de Pékin qu'il vise.

La vie de Baboo Bourdenx aurait pu s'arrêter en avril 2017. Ce surfeur haut-alpin de 29 ans a survécu à l'attaque d'un requin tigre de quatre mètres à Hawaï. Une scène filmée par sa compagne, qu'il n'a jamais voulu partager. L'attaque lui a laissé la vie, mais lui a coûté sa jambe droite.

Baboo Bourdenx n'a bien sûr rien oublié de sa rencontre avec le requin. Il revit cet instant dès qu'il regarde son surf avec la marque des dents, à l'endroit où le requin l'a happé alors qu'il attendait la bonne vague pour surfer.

"On s'est retrouvés en tête-à-tête, lui était accroché au bout de ma jambe et moi je lui tapais dessus pour qu'il me lâche", raconte-t-il.

Accroché à son surf, il a la chance qu'une vague le rejette alors sur la plage. Il est secouru par un autre surfeur et sa compagne, qui, avec un sang-froid incroyable, lui prodigue les premiers soin. "J'ai vu le tibia et le péroné, j'ai pas réfléchi je lui ai fait un garrot avec le leash", raconte Katia.

C'est un miraculé qui défendra les chances françaises sur l'épreuve de para ski alpin aux Jeux paralympiques de Pékin 2022.

Après l'attaque, Manoël rechausse les skis très vite

Aujourd'hui Baboo Bourdenx porte une prothèse et sa vie n'a pas changé. Moniteur de ski l'hiver et de voile l'été, il a repris son activité dès le mois de juillet 2017, comme s'il ne s'était rien passé, avant de rejoindre l'équipe de France para, jusqu'à s'aligner pour Pékin.

Malgré les difficultés qu'on rencontre j'arrive à faire tout comme avant, voir, certaines mieux qu'avant. 

Baboo Bourdenx

Tout le sport

Retrouvez son portrait réalisé par "Tout le sport" : 

"Je skie comme si j'avais mes deux pieds, j'ai la sensation de mes deux pieds" explique-t-il, "aujourd'hui, j'ai l'impression d'être redevenu moi, je me sens vivant".

Les épreuves de Manoël Bourdenx aux JO de Pékin commencent le samedi 5 mars avec la descente, le 6 mars pour le Super G, le 8 mars pour le Super combiné Super G, le 10 pour le Slalom Géant et se terminent le samedi 12 mars avec le Slalom.