ENTRETIEN. Risques avalanche : focus sur le travail des pisteurs secouristes dans la station des Orres

Le rôle des pisteurs secouristes est de sécuriser l'ensemble du domaine skiable. Cela passe également par le déclenchement préventif des avalanches. Maxime Magnan, pisteur aux Orres dans les Hautes-Alpes, nous explique l'intérêt.

Vous avez peut-être déjà entendu, pendant que vous prenez votre petit déjeuner avant d'enfiler votre combinaison de ski, des détonations au cœur des montagnes. Ce n'est rien d'autre que les pisteurs secouristes qui déclenchent, de façon préventive, des avalanches pour sécuriser l'ensemble du domaine skiable. "Si une avalanche se déclenche naturellement ou par un skieur, elle peut atterrir sur les pistes et mettre en danger les usagers", explique Maxime Magnan, pisteur secouriste aux Orres. 

durée de la vidéo : 00h01mn14s
Maxime Magnan, pisteur secouriste aux Orres ©Nicolas Debru et Juliette Ledrich

Comment déclencher une avalanche maîtrisée? 

Afin de sécuriser le domaine skiable, après chaque épisodes de chute de neige, les secouristes purgent les pentes pour ne pas risquer de grosses accumulations de neige qui pourraient être dangereuses. "On a une connaissance du terrain qui fait que l'on sait où les avalanches peuvent partir. On a également une carte avec les différentes lignes de tirs", précise le professionnel. Les pisteurs se lèvent aux aurores pour que le domaine soit prêt avant son ouverture aux skieurs. "On a une certaine pression, il faut que le domaine soit ouvert le plus rapidement possible."

Pour déclencher les avalanches, le domaine skiable des Orres dispose de plusieurs dispositifs: 

  • Grenadage à main : après une étude du terrain, les pisteurs se rendent sur place et jettent la charge. "C’est la surpression de l’explosion qui fait pression sur le manteau neigeux et détache la couche fragile de neige";
  • Catex (câble transporteur d'explosif): sorte de téléski qui transporte les charges mêmes charges explosives que le grenadage à main. Plus adapté pour les endroits inaccessibles;
  • Gazex : si vous vous demandez à quoi servent les gros tubes gris que l'on aperçoit sur le domaine skiable, ils sont là pour libérer un mélange de gaz (oxygène et propane) qui amorce une explosion à la sortie du tube;
  • Avalancheurs : sorte de gros canon dans lequel une flèche contenant un mélange de produit chimique et un détonateur. Préconisé pour les tirs longue distance pour les pentes les plus éloignées
  • Quand il y a énormément de points de tirs, il arrive que les pisteurs aient recours à l'hélicoptère. 

Gare au hors-piste

Maxime Magnan tient a alerter les skieurs sur les dangers du manteau neigeux. "Même si on a envie d'y aller quand on voit cette belle neige fraîche, il vaut mieux s'abstenir. Ça reste la meilleure prévention", souligne-t-il. "On n'a pas forcément conscience du danger ni l’équipement nécessaire pour s'aventurer en hors-piste." 

L'équipement minimum nécessaire est un détecteur de victime d'avalanche, une pelle et une sonde. Il existe également les sacs airbags. "Le tout n'est pas d'avoir ces équipements, c'est aussi de savoir s'en servir. Des formations existent dans toutes les stations de ski", explique Maxime Magnan. 

Se renseigner auprès des pisteurs et se renseigner sur les conditions météorologiques proposées par météo France. "On a un très mauvais début de saisons avec une douzaine d'accidents mortels en 15 jours. Et contrairement à ce que l'on pense, le risque 3 est le plus meurtrier, car on a tendance à se dire que c'est bon. Au niveau 4/5, on s'aventure moins."

Vigilance donc pour le reste de la saison.