• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

L'ex-champion de ski Michel Canac est mort, d'une chute dans un glacier des Hautes-Alpes

L'ancien champion de ski Michel Canac s'est tué ce jeudi, lors d'une chute en ski de randonnée dans les Hautes-Alpes.

Par Paul Geli

Il a fait sa carrière sur les pistes de ski, et vivait de son amour pour la haute montagne. Jeudi, il y a laissé sa vie.

Michel Canac, 62 ans, s'est tué jeudi après-midi. Il faisait une randonnée à ski autour de Vallouise dans les Hautes Alpes (05), quand une chute lui a été fatale.
Vers 14H30 alors qu'il avançait seul, le skieur a fait une chute importante sur le Glacier Noir, au col ouest du Pelvoux. 

Le Peloton de gendarmerie de haute montagne de Briançon a été alerté par une cordée qui l'a vu tomber. Lorsque les secouristes sont intervenus, ils n'ont pu que constater le corps inerte de l'homme. Le parquet a confirmé dans la soirée l'identité du sportif.

Un grand nom du ski alpin

Né à Bourg-d'Oisans en Isère (38), Michel Canac a marqué le sport français des années 80. Il a largement participé à l'essor du ski alpin comme discipline majeure sur la scène olympique.

Il obtient sa première médaille en 1980 aux Orres, où il termine champion de France de slalom. Deux ans plus tard, il se classe cinquième du combiné hommes au Championnat du monde à Schladming en Autriche. En 1983, il prend la 31ème place au championnat du monde de ski alpin. La saison suivante, il est membre de l'équipe de France aux Jeux Olympiques de Sarajevo en 1984.

Le sportif est depuis resté amateur d'alpinisme et de sports d'altitude, qu'il pratiquait encore régulièrement. Après les compétitions, le champion s'était reconverti comme guide de haute-montagne.

Michel Canac était également bénévole pour l'association 82-4 000, qui permet aux personnes défavorisées de bénéficier de séjours en altitude.
Toujours actif et amateur de sensations fortes, Michel Canac était décrit comme "profondément humain" par ses proches. Réputé pour ne plus compter ses blessures, il était parfois surnommé "Gladiator" auprès de ses compagnons d'alpinisme.
 

 

A partir de 2:55 ci dessous, revivez sa prestation aux jeux olympiques d'hiver de Sarajevo en 1984:

 
Michel Canac aux JO d'hiver de 1984

 

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus