A Gap, le festival “Tous dehors (enfin) !” ouvre grandes les portes du théâtre pour la 6ème année

Museum of the moon / © Ed Simmons
Museum of the moon / © Ed Simmons

Du 1er au 3 juin, la ville de Gap accueille la sixième édition de Tous dehors (enfin) !  Sur une place, dans un parc, aux coins des rues, le spectacle vivant mis à la portée du plus grand nombre, qu'il soit citadin ou campagnard ! Favoriser la culture hors-les-murs, voilà le crédo du festival.

Par Pernette Zumthor

Porté par le théâtre de la Passerelle qui fête cette année le bel âge de 30 ans, le festival qui se propose d'amener les arts dans l'espace public est comme une scène à ciel ouvert à l'échelle d'un territoire et de sa diversité.

Une dynamique "dedans / dehors" qui a déjà fait ses preuves au cours des éditions précédentes et permet à l'équipe d'imaginer une fréquentation record qui friserait la barre des 30 000 spectateurs cette année. 

Cette année, la programmation innove en faisant une place de choix aux installations plastiques avec notamment Museum Of The Moon ou Le Chant des coquelicots une féérie lumino-poétique et sonore mais elle accueille également une création en pleine nature, Silva issue du volet Curieux de nature, commande de création in situ faite à des artistes.

15 compagnies à découvrir, 16 spectacles et plus de 50 représentations.

La Jurassienne de réparation du théâtre Group, des créations de jeunes artistes Miss Dolly du collectif de trapézistes Marcel et des drôles de femmes ou C’est pas là, c’est par là, premier spectacle de l’artiste coréen Juhyung Lee. Voici un aperçu non exhaustif des spectacles de dimension international que les Gapençais pourront découvrir pendant ces 3 jours. 

Toute la programmation de ce festival gratuit et ouvert à tous.
 

C'est pas là, c'est par là, de l'artiste coréen Juyung Lee / © Production Bis
C'est pas là, c'est par là, de l'artiste coréen Juyung Lee / © Production Bis

Entrez, entrez dans leur jolie caravane ! Venez donc écouter de la poésie d’aujourd’hui mixée avec des jouets électroniques et autre bric-à-brac improbable !

En ressortant de la Caravane sonore, vous ne verrez plus la poésie de la même façon. La compagnie Détachement international du Muerto Coco est un collectif d'artistes marseillais dont la matière première est la poésie et ses extensions sonores, vocales et électroniques. 

Et à la question de savoir comment pourrait se résumer leur travail de recherche ils répondent en coeur que c'est

une volontaire confrontation entre Hi-Fi et Lo-Fi, crétinerie et virtuosité, infantilisme et adultisme.

France 3 Provence-Alpes Côte d'Azur partenaire du festival Tous dehors (enfin) ! Un festival singulier et convivial qui donne l’occasion d’allier avec enthousiasme tourisme et culture pendant un week-end de la belle saison.

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Open Adidas 2019

Les + Lus