Gap : travaux de pompage en urgence pour faire face à la sécheresse

Gap : travaux de pompage en urgence pour éviter la pénurie d'eau potable / © Jean-Luc Flémal
Gap : travaux de pompage en urgence pour éviter la pénurie d'eau potable / © Jean-Luc Flémal

D'ici une vingtaine de jours, la réserve d'eau des Jaussauds ne sera plus suffisante pour alimenter la ville de Gap en eau potable. La municipalité a lancé des travaux en urgence pour relier le puits des Choulières au canal de Gap

Par Ludovic Moreau

Après les mesures de restriction d'eau, la municipalité de Gap (Hautes-Alpes) s'inquiète des conséquences de la sécheresse. La réserve des Jaussauds qui alimente la ville n'offre plus qu'une vingtaine de jours d'autonomie en eau potable.

Contrairement à ce que nous pouvions penser, il n'est pas annoncé de pluies dans les jours à venir ni peut-être dans les semaines à venir

a annoncé Roger Didier, maire de Gap.
La situation s'aggrave, la municipalité a lancé des travaux en urgence dès mardi, pour pomper l'eau de la nappe des Choulières à Saint-Léger-les Mélèzes. Le puits est situé à 700 mètres du canal de Gap, avec un dénivelé de 100 mètres (suffisant selon les services techniques de la ville). Une pompe, alimentée par un groupe électrogène, va être mise en place à 12 mètres de profondeurs, et un tuyau de 700 mètres de long rejoindra le canal. Ce système aérien et provisoire devrait permettre de prélever 100 litres d'eau par seconde, La ville de Gap consomme entre 80 et 90 litres d'eau par seconde en moyenne.

Nous allons très vite pour que nous soyons opérationnels d'ici le 3 ou le 10 décembre

a précisé Roger Didier. Ce chantier provisoire, réalisé en urgence devrait coûter entre 180.000 et 200.000 euros. Il reste encore à obtenir différentes autorisations administratives et des tests de la qualité de l'eau doivent être effectués par l'Agence Régionale de Santé.

Sur le même sujet

collecte de jouets

Près de chez vous

Les + Lus