Hautes-Alpes : retour au plus près de la nature avec la sylvothérapie au Monêtier-les-Bains

En cette période de vacances scolaires, sans remontées mécaniques, les stations se diversifient et proposent des activités variées. Après les raquettes, le ski de fond et les chiens de traîneaux, la sylvothérapie prend de l'ampleur comme ici au Monêtier-les-Bains dans les Hautes-Alpes.

Nouvelle discipline tendance en montagne cet hiver, la sylvothérapie, pour se reconnecter à la nature.
Nouvelle discipline tendance en montagne cet hiver, la sylvothérapie, pour se reconnecter à la nature. © Fabien Madigou / FTV

Faire un câlin à un arbre, cela peut paraître bizarre et pourtant c'est une discipline de plus en plus répandue. On appelle cela la sylvothérapie.

La sylvothérapie est née au Japon.

Là-bas, on appelle cela le "bain de forêt".

Cette pratique atypique consiste à enlacer des troncs d'arbres pour bénéficier de leur vertu thérapeutique.

Faire un câlin à un arbre ferait baisser la tension artérielle.
Faire un câlin à un arbre ferait baisser la tension artérielle. © Fabien Madigou / FTV

Dans les Hautes-Alpes, Rachel Bourg est professeure de yoga.

Elle organise régulièrement des retraites en pleine nature.

Lors de randonnées, elle pratique la thérapie par les arbres avec des clients ou touristes désireux de se ressourcer.

"Là, je vous propose d'enlacer un arbre comme votre meilleur ami, puisqu'en fait on vient de la terre, il ne faut pas l'oublier. C'est un moment assez intime que vous allez avoir avec la nature" propose Rachel Bourg.

La sylvothérapie : la thérapie par les arbres.
La sylvothérapie : la thérapie par les arbres. © Fabien Madigou / FTV

 La thérapie par les arbres, en les serrant dans ses bras, les touchant, les sentant, comme une forme de reconnexion à la nature.

Certains touristes en manque de nature viennent se ressourcer, pour eux cette médecine douce, n'est pas en bois.

"J'ai le sentiment d'avoir un socle qui me raccroche à la forêt, et en même temps je me réapproprie tous les bruits de la nature, le ruisseau, les oiseaux, c'est très fort", décrit Philippe, un touriste parisien. 

Stéphanie, touriste elle aussi, le visage collé au tronc ressent de la sérénite.

Sentir, toucher, ressentir la nature au plus près.
Sentir, toucher, ressentir la nature au plus près. © Fabien Madigou /FTV

"Un peu comme une paix intérieure, ça s'arrête de cogiter partout, ça sent bon."

Rachel Bourg parcourt les montagnes depuis son plus jeune âge. Même si ses enfants se moquent un peu d'elle quand elle leur dit qu'elle embrasse des mélèzes, cette psychologue des forêts ne jure que par les bienfaits des arbres.

"Chaque arbre a des propriétés assez incroyables, comme par exemple le Mélèze qui a des propriétés antimicrobiennes, antibactériennes, qui a un véritable effet sur notre système immunitaire. dans notre région on est entouré de Mélèzes, ça s'y prête bien", détaille Rachel Bourg.

Enlacer des arbres ferait diminuer le stress, baisser la tension artérielle.

Mais ces bienfaits ne sont pas scientifiquement prouvés.

La sylvothérapie est perçue par beaucoup de spécialistes comme une escroquerie médicale.

Certains allergologues mettent également en garde contre les risques de démangeaisons liées à certaines écorces ou à la rencontre avec des chenilles processionnaires.

Les médecins conseillent la marche en forêt, gratuite et tout aussi ressourçante.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature montagne économie santé société covid-19