Hautes-Alpes : un médecin jugé pour avoir fourni de fausses attestations de vaccination au Covid

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pauline Guigou

La justice lui reproche d'avoir, entre août 2021 et mars 2022, fourni de fausses attestations vaccinales à certains patients. Il est entendu jeudi après-midi au tribunal correctionnel de Gap.

Le docteur Richard Varziniak, dont le cabinet se situe à La Salle Les Alpes, dans le département des Hautes-Alpes, est suspecté d'avoir fourni pendant plusieurs mois, de faux certificats de vaccination à la covid-19 à certains patients. 

En mars dernier, il avait été interpellé et placé en garde à vue. Depuis sous contrôle judiciaire, le médecin s'était vu notifié une interdiction d'exercer sa profession d'ici l'audience. Son cabinet de la station de Serre-Chevalier est donc toujours fermé depuis mars 2022.

Joint pas téléphone, Richard Varziniak n'a pas souhaité faire de déclaration avant l'audience. Mais en mars dernier, il indiquait à nos confrères du Dauphiné Libéré qu'il reconnaissait les faits qui lui étaient reprochés, mais qu'il "ne regrettait pas". 

Des faits reconnus et assumés

"J'ai toujours privilégié l'humain dans la relation qui m'unit à mes patients. Alors quand j'ai vu arriver à mon cabinet des gens en pleurs, en détresse parce qu'ils avaient peur de perdre leur boulot à cause du pass vaccinal ou peur des effets secondaires du vaccin, j'ai produit des attestations sans piquer", reconnaissait ainsi le docteur, au Dauphiné Libéré, le 11 mars.

De son côté, le procureur de la République de Gap, Florent Crouhy, confirme que le prévenu sera entendu pour "faux commis dans un passe sanitaire ou vaccinal sur la période d’août 2021 à mars 2022".

Il indique par ailleurs qu'il n'y a pas eu d'enrichissement personnel dans cette affaire. 

Le docteur Varziniak encourt une peine d’emprisonnement de 5 ans et 75.000 euros d’amende.