La Saulce : une chaîne de solidarité pour sauver une chienne en danger sur une falaise

Un chienne piégée samedi sur une falaise à la Saulce (Hautes-Alpes) a pu être secourue dimanche grâce à la mobilisation d'une dizaine de spécialistes de l'escalade et des bénévoles, à l'appel de la SPA Sud Alpes.

La jeune chienne, apeurée et craintive, est restée bloquée trois jours sur la falaise qui surplombe le petit village La Saulce. 

C'est une habitante qui signale, samedi, la présence de l'animal. Elle l'a déjà aperçue la veille.

Elle appelle les sapeurs-pompiers qui ne veulent pas intervenir. Elle contacte alors la SPA. La Sécurité civile demande 600 € pour mener une opération de sauvetage. Beaucoup trop cher pour l'association.

"Ce n'était pas une urgence vitale pour eux, puisqu'aucun humain n'était en danger. Les biens dans les environs n'étaient pas non plus touchés", assure Fanny Lottin, responsable au refuge de La Mascotte, à Veynes.

L'organisme appelle alors toutes les personnes dans les environs pouvant aider, de près ou de loin, à ce sauvetage miracle. Le bouche à oreille fonctionne bien, puisqu'une dizaine de volontaires accepte la mission.

Sur Facebook, les internautes suivent le déroulé de l'opération. Samedi, à 19 h, une équipe arrive sur place pour tenter de sauver le chien. La nuit tombante, la mission est reportée au lendemain.

Dimanche, à 7 h 30, les bénévoles commencent à descendre la falaise, après une brève formation sur la manière d'approcher l'animal craintif et de lui attacher le harnais.

Lucile Lamirand, bénévole à la Spa, et Valentin, professionnel en cascade, descendent sur 120 mètres. L'opération dure au total six heures. "Ça nous a pris deux heures pour pouvoir l'approcher et l'attacher, il ne fallait pas l'effrayer pour éviter qu'elle tombe", précise Lucile.

Lorsqu'ils remontent sains et saufs avec le chien, il y a beaucoup d'émotion. C'était "une grande fierté" pour Lucile d'avoir pu lui porter secours.

Une enquête ouverte pour maltraitance animale

Rapidement, des examens médicaux sont réalisés sur le berger blanc suisse de 1 an, Si'an. Son ossature, ses côtes, hanches et son sterum sont apparents. La chienne montre des grands signes de faiblesse, mais aussi de maltraitance.

"Elle était très faible, amaigrie, tenait à peine debout et son hydratation était apparente, voire sévère", précise Joanna Thinard, enquêtrice maltraitance au refuge. Elle estime que la bête était déjà dans un état de maigreur important, avant même de se retrouver coincée sur la falaise.

Le propriétaire de la chienne a contacté l'association, hier soir, s'inquiétant de la disparation de son animal, perdu depuis vendredi.

Si'an se trouve aujourd'hui dans les locaux du refuge. Une enquête a été ouverte pour maltraitance animale.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité