• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Hautes-Alpes : le député Joël Giraud invite à un grand débat

Joël Giraud, député de la 2ème circonscription des Hautes-Alpes. / © Joël Giraud
Joël Giraud, député de la 2ème circonscription des Hautes-Alpes. / © Joël Giraud

La voix des haut-alpins doit monter à Paris : Joël Giraud, député des Hautes-Alpes invite élus locaux et simples citoyens pour un grand débat à Baratier vendredi soir. Au programme, finances locales mais aussi services publics et contraintes montagnardes.
 

Par Eliane Tourtet

Joël Giraud est également rapporteur général de la commission des finances. Dans le cadre du grand débat national, le député (LREM) des Hautes-Alpes propose une réunion d’échange entre élus locaux et simples citoyens. On y parlera finances locales et organisation des territoires.

Pour assurer la neutralité des débats, un ou une maire du département sera chargé(e) d’animer la réunion.

Ce sera un débat complétement ouvert (…) La voix des ruraux, des montagnards doit porter jusqu’à Paris et pour ça il faut mieux s’organiser entre nous.

Les finances locales en question

Le financement des collectivités locales se porte un peu mieux depuis deux ans. La loi de finances 2019 aura pourtant des conséquences sur les collectivités et les villes, petites ou grandes, des Hautes-Alpes.

Joël Giraud qui est aussi rapporteur général de la commission des finances précise :

Les collectivités des départements alpins se portent plutôt bien. Mais on peut faire mieux en prenant en compte les contraintes de la montagne.

Services publics et ruralité

Les Hautes-Alpes, comme les autres départements alpins, ont des contraintes spécifiques liées au climat et à la géographie. Il serait utile de conforter ce développement local, source d’emplois et de maintien de la population, selon l'élu.

On doit mieux financer les petites communes touristiques qui sont pauvres.
Pour cela l’avenir est dans l’intercommunalité mais l’avenir de la démocratie de proximité est dans les communes.

Selon Joël Giraud, certaines normes devraient également être adaptées dans les départements montagnards et de citer des aberrations concernant les règles pour les voies ferrées identiques à Paris comme à Briançon ou encore celles des remontées mécaniques plus contraignantes en France qu’en Italie.

Que pèsera un débat local, dans un petit département rural peu peuplé ? Comment donner la parole à des gens qui n’ont pas l'oreille des parlementaires ou des grands élus nationaux ? Pour Joël Giraud, c'est tout l'objet d'un grand débat.

Les départements  qui se mobiliseront dans le cadre de ce grand débat sont ceux qui pourront faire émerger les problématiques de la ruralité. Les Alpes ont toujours servi de laboratoire d’initiatives à l’ensemble de la France. (..)  Face à des difficultés particulières on est contraint d’être plus innovants que les autres.

Pour le député LREM, ce type de débat peut contribuer à "dé-fracturer" la rupture entre citadins et ruraux. 

Pour participer à ce débat, il est nécessaire de s’inscrire via le site du grand débat : https://granddebat.fr/events en utilisant le mot clef Hautes-Alpes.

Une centaine de personnes se sont inscrites. La participation dépendra peut-être aussi de la hauteur de neige vendredi soir. Les plus motivés ont rendez-vous à Baratier.

 

Sur le même sujet

Philippe Vardon (RN) explique pourquoi il veut être le prochain maire de Nice

Les + Lus