• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Hautes-Alpes: le retour à 90 km/h sur les routes départementales

© Aurélien Casanova France 3 Provence Alpes
© Aurélien Casanova France 3 Provence Alpes

L'Assemblée nationale a voté un assouplissement des 80 km/h sur certaines routes secondaires renvoyant la responsablité aux départements qui souhaitent y déroger. C'est le cas des Hautes-Alpes, dont le président avait mené une fronde contre la limitation de vitesse. 

Par Annie Vergnenegre

Une nouvelle bien accueillie dans les Hautes-Alpes. L'Assemblée nationale laisse aux départements le choix d'appliquer le 80 ou le 90 km/h sur leurs routes secondaires. 

80 km/h sur des routes toutes droites, c'est une hérésie

C'est un soulagement pour de nombreux automobilistes haut-alpins. "Il y a beaucoup de routes où on pourrait rouler à plus de 80 km/h", estime ce Gapençais. 80 km/h sur des routes toutes droites, c'est une hérésie".

"Moi je roule à 80 et je me fais doubler tout le temps, ce n'est quasiment pas respecté, autant revenir au 90", constate une conductrice."On a eu du mal à s'y mettre, maintenant qu'on s'est habitués ce serait peut-être bien d'y rester" estime une autre automobiliste plus pragmatique.

Le président du département, Jean-Marie Bernard, avait pris la tête de la fronde haut-alpine contre cette mesure, marquant son désaccord en supprimant la limitation à 70km/h. 

"Je suis satisfait que le gouvernement écoute un peu les élus ruraux, se félicite Joël Bonnafou le maire de La Batie-Neuve et membre de l'association des maires de France, qui ajoute, je pense qu'il y a beaucoup de routes qui vont repasser à 90 dans certains secteurs qui ne sont pas dangereux, mais d'autres où il va falloir repasser du 80 à 70". 

Risque de confusion

Les élus locaux redoutent une certaine confusion sur les routes. Le conseiller départemental de Briançon Arnaud Murgia regrette lui aussi l'exlusion des routes nationales sous l'autorité de l'Etat.

"Concrètement parlant, en faisant Bourg d’Oisans – Gap, on roulera à 90 dans tout le Lautaret, avec des portions à 70 entre Monetier et la Salle les Alpes par exemple, avant de passer à 80 entre Briançon à Gap… écrit-il dans un communiqué. Tout cela avec des radars aux limitations différentes au milieu ! J’ajoute que c’est l’axe Briançon – Gap, sur la RN 94, qui a réellement besoin d’être décongestionné prioritairement si l’on veut une économie qui fonctionne dans notre Département". 

Selon lui le texte voté jeudi par les parlementaires "ne va régler qu’une partie des problèmes et très probablement engendrer une désorganisation massive du réseau dans nos territoires." 

La limitation à 80 km/h appliquée depuis 1er juillet 2018 avait pour objectif de sauver "300 à 400 vies
par an" après une recrudescence de la mortalité routière entre 2014 et 2016, suivie d'une baisse en 2017. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La Marseillaise à pétanque 2019 : les 8e de finale à suivre en direct

Les + Lus