• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Hautes-Alpes : le temps d'une balade dans le plus haut jardin botanique d'Europe

Le Jardin botanique du Lautaret dans les Hautes-Alpes est un vrai carrefour climatique et géologique / © Fabien Madigou /FTV
Le Jardin botanique du Lautaret dans les Hautes-Alpes est un vrai carrefour climatique et géologique / © Fabien Madigou /FTV

Le Jardin Alpin du Lautaret est le plus haut jardin de botanique d'Europe. Il culmine à plus de 2.100 mètres d'altitude, dans les Hautes-Alpes. 20.000 visiteurs s'y baladent chaque année pendant ses trois mois d'ouverture.

Par Nina Pavan, GB

Le parc fête cette année ses 120 ans. Il a été créé en 1899 par un professeur de botanique de l'Université de Grenoble.  

Plus de 2.000 espèces végétales prospèrent dans la centaine de massifs du jardin botanique du Lautaret. C'est plus d'un tiers de la flore française.

Un havre pour la biodiversité

Les visiteurs peuvent y trouver des plantes alpines de Patagonie, de Nouvelle-Zélande ou même de l'Himalaya. Tout semble y pousser tant le climat et la géologie y sont uniques. 

Les botanistes du jardin ont d'ailleurs réussi à acclimater le corydalis panda, une plante originaire de la région du Yunan dans l'ouest de la Chine.
Présente dans seulement deux jardins botaniques dans le monde, le corydalis panda évolue naturellement à plus de 4.000 mètres d'altitude.

Les visiteurs pourront admirer ses longs et fins pétales bleus ciel au détour d'une balade dans le jardin.

Situé au croisement des Alpes externes, balayées par les vents marins, et les Alpes internes aux afflux continentaux, le col du Lautaret est "un vrai hot spot de biodiversité", comme l'explique Maxime Rome, ingénieur Responsable du Jardin
Les chardons bleus des Alpes, espèce protégée pour sa rareté, dévoile une magnifique couleur bleu métallique. / © Fabien Madigou / FTV
Les chardons bleus des Alpes, espèce protégée pour sa rareté, dévoile une magnifique couleur bleu métallique. / © Fabien Madigou / FTV

700 plantes des Alpes et 1400 des montagnes du monde sont à découvrir au col du Lautaret.

Le jardin ouvre ses portes aux visiteurs de juin à septembre. 20.000 visiteurs annuels s'y pressent pour y découvrir des plantes alpines du monde entier.

Maxime Rome nous confie que la meilleure période pour découvrir tous les trésors du jardin, en pleine floraison s'étend de fin-juin à la mi-juillet.

Des tables et des fauteuils ont été installés à différents endroits du jardin botanique.

"Cet endroit de passage est devenu un lieu de vie, où les visiteurs peuvent prendre leur temps et profiter d'une vraie expérience sensorielle", précise Maxime.

Visites et recherche scientifique

Le Jardin botanique du Lautaret n'est pas seulement le plus haut jardin botanique d'Europe mais également le seul au monde à mélanger recherche scientifique et visiteurs en balade.

"Cet été nous avons 50 projets de recherches menés par différents instituts de recherche. Nous sommes partis de la botanique pure il y a 120 ans, mais nous nous sommes élargis."

Tout est à l'étude dans ce carrefour géologique et climatique. Le parc, qui fait partie des sites européens de recherche environnementale, est aussi une station de référence sismique. 

L'aconit napel, aussi appelé casque de Jupiter est connue depuis l'Antiquité, c'est la plante la plus toxique de France / © Station Alpine Joseph Fourier
L'aconit napel, aussi appelé casque de Jupiter est connue depuis l'Antiquité, c'est la plante la plus toxique de France / © Station Alpine Joseph Fourier

Les amoureux des plantes pourront en apprendre davantage sur des espèces aux propriétés étonnantes comme par exemple la plus toxique de France : l'aconit napel. 

Cette espèce est connue depuis l'Antiquité pour sa toxicité. Son utilisation à petites doses permet de réguler l'activité cardiaque ou encore réduire les douleurs.

Selon une légende grecque, son poison serait issu de la bave des crocs de Cerbère le chien à trois têtes gardant la porte des Enfers

Le Jardin du Lautaret participe à de nombreux projets de recherche, en particulier sur le réchauffement climatique / © Fabien Madigou / FTV
Le Jardin du Lautaret participe à de nombreux projets de recherche, en particulier sur le réchauffement climatique / © Fabien Madigou / FTV
"Sur les 2 hectares du parc nous avons à la fois des études sur la glaciologie, l'écologique, ou la physiologie végétale".
Les passionnés de sciences, petits et grands, pourront découvrir ces nombreux projets de recherche lors des visites guidées organisées par des étudiants en sciences et les botanistes du jardin

Pour les plus curieux ce sera l'occasion de découvrir les "alpages volants". Ce processus consiste à déplacer des parcelles entières de végétation à différentes altitude pour mesurer les effets du changement climatique sur ces éco-systèmes. 
Plus de 2000 espèces végétales sont conservées dans le Jardin botanique du Lautaret / © Fabien Madigou /FTV
Plus de 2000 espèces végétales sont conservées dans le Jardin botanique du Lautaret / © Fabien Madigou /FTV
D'ici 2030, les responsables veulent entièrement rénover le Jardin botanique alpin du Lautaret, à raison de 10 massifs par an.

Le but est de stabiliser les espèces déjà présentes et d'intégrer de nouvelles plantes pour proposer sans-cesse de "nouvelles choses aux visiteurs" comme l'explique Maxime Rome.

A lire aussi

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus