Cet article date de plus de 5 ans

Lauzet-Ubaye: Le Conseil d'État confirme l'illégalité du camping du Bouas

Dans les Alpes de Hautes-Provence, le camping municipal du Lauzet Ubaye, est au coeur d'une bataille juridique, depuis, 6 ans. Son implantation a été remis en cause,
et ses détracteurs ont gagné devant le Conseil d'Etat. Mais l'affaire est loin d'être terminée.
Le camping de la discorde
Le camping de la discorde © Fabien Madigou France 3 Provence-Alpes
Le camping du  Bouas  est sujet à polémique depuis sa construction. Il est constitué d'une trentaine de bungalows, construit en 2011 sur les rives du Lac de Serre-Ponçon, commune du Lauzet-Ubaye. Le terrain appartient à la mairie du Lauzet depuis 2012, le camping est géré par le groupe français Odalys, l’un des leaders du marché de l'hébergement touristique en France. Selon l’association FNE, qui a attaqué en 2007 l’arrêté préfectoral, « le permis de construire était initialement prévu pour la construction d’un camping et non pas pour la réalisation d’une Unité Touristique Nouvelle (UTN), avec une supérette, un restaurant et une piscine. De plus, le terrain est protégé par la loi montagne et la loi littoral," selon  l’association France Nature Environnement.

La polémique en quelques dates:


- 2004 : premiers terrassements au Bouas

- Juin 2009 : l'Union départementale vie et nature 04 (UDVN 04), antenne de France nature environnement, saisit le tribunal administratif de Marseille afin d'obtenir l'annulation pour excès de pouvoir selon l'arrêté du 22 juin 2009, par lequel le préfet des Alpes de Haute-Provence a autorisé la création d'une unité touristique nouvelle au lieu-dit "Le Bouas".

- Fin 2011 : début de l'aménagement du camping du Bouas.

- Novembre 2011 : le tribunal administratif de Marseille annule cet arrêté.

- Juillet 2012 : ouverture du camping dont la construction se référerait à un permis de construire datant de 2002. Le camping est appelé Les Berges du Lac. Racheté plus de 3M€ par la commune et sa gestion est déléguée au groupe Odalys.

- Juillet 2014 : la cour administrative d'appel de Marseille rejette l'appel formé par la commune de Lauzet-sur-Ubaye contre le jugement de novembre 2011.

- Septembre 2014 : la commune du Lauzet-sur-Ubaye dépose un pourvoi devant le Conseil d'État.

- Mars 2015 : une plainte est déposée par France nature environnement Paca pour construction illégale de l'actuel camping.

- Octobre 2015 : le Conseil d'État confirme l'annulation de l'arrêté du 22 juin 2009

Un reportage de Fabien Madigou
durée de la vidéo: 01 min 42
Polémique autour du camping



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie