Un loup abattu dans les Hautes-Alpes

Publié le Mis à jour le

Un loup a été abattu à Cervières, dans le Briançonnais, ce lundi. Le 18 juillet, un arrêté avait relevé le plafond de prélèvement de 38 à 40 loups pouvant être abattus pour la période 2017-2018. C'est donc le premier animal depuis cette décision du gouvernement.

Selon nos confrères de Alpes 1, c'est un lieutenant de louveterie qui a tiré sur le loup, à Cervières, dans le Briançonnais, ce lundi soir. Le 18 juillet, le gouvernement a relevé le plafond de prélèvement de 38 loups à 40 loups pouvant être abattus pour la période 2017-2018.


Une étude sur l'efficacité de ces mesures


Une étude a été lancée pour mesurer l’efficacité des tirs. En mars dernier, elle appelait les pouvoirs publics à adopter une gestion adaptée et évolutive face à la population des loups, et concluait sur l’inefficacité de la politique de prélèvements comme solution à long terme.


Selon les chiffres avancés par le gouvernement, de janvier à fin juin dernier, 23 constats d’attaque ont été recensés pour 114 victimes dans les Hautes-Alpes, contre 82 dans les Alpes de Haute-Provence pour 220 victimes. L’association Cap Loup regrette « le début de la série d’abattage permis » par le Ministre de l’Écologie Nicolas Hulot et le Ministre de l’Agriculture Stéphane Travers.