Noyade d'une jeune migrante dans la Durance : la cour européenne rejette la requête de la famille

La Cour européeenne des droits de l'homme a jugé jeudi 18 janvier "irrecevable" la requête déposée par la sœur de Blessing Matthew, une jeune Nigériane retrouvée noyée dans la Durance en mai 2018.

Le corps de Blessing Matthews avait été retrouvé au barrage des Prelles, sur la Durance, le 9 mai 2018. La migrante nigériane de 21 ans est morte deux jours plus tôt en tentant de passer la frontière entre l’Italie et la France pour rejoindre Briançon (Hautes-Alpes). Pour connaître la vérité sur ce qu'il s'est passé ce jour-là, sa soeur et l'association Tous Migrants avaient déposé une requête contre la France auprès de la cour européeenne des droits de l'homme (CDEH) en octobre 2022, pour rouvrir l'enquête. Le jeudi 18 janvier, la CDEH a déclaré cette demande "irrecevable".

Deux non-lieux

Le dossier est définitivement clos. La justice française a prononcé par deux fois un non-lieu dans ce dossier en 2020 et 2021 Bien des questions restent sans réponse. La ressortissante nigériane a été aperçue pour la dernière fois le 7 mai 2018 tentant d'échapper à des gendarmes mobiles, avec deux autres migrants, dont un mineur, dans le hameau de La Vachette, à une dizaine de kilomètres de la frontière franco-italienne. 

Le décès de Blessing Matthews n'est pas un cas isolé. Un jeune migrant s'est noyé dans la Durance en octobre 2023, et selon l'association Tous Migrants plusieurs autres décès seraient intervenus au cours de l'année.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité