Serre-Chevalier Vallée dans les Hautes-Alpes participe à une collecte de vêtements chauds pour les réfugiés

Ils pratiquent les sports de montagnes, ce sont les "riders". Ils ont traversé les frontières pour arriver chez nous, ce sont les "refugees". "Riders For Refugees" est une association qui récupère des vêtements chauds pour les offrir aux migrants. L'hiver arrive, c'est l'heure de la collecte.  
Voici l'un des nombreux ambassadeurs du mouvement : Jérôme Tanon, artiste photographe
Voici l'un des nombreux ambassadeurs du mouvement : Jérôme Tanon, artiste photographe © David Malacrida
L'association est encore jeune, cinq ans, et ses résultats sont déjà impressionnants. En 2019, Riders For Refugees a collecté 10.000 vêtements. 

Basée à Annecy, elle récupère les vêtements chauds où ils se trouvent : les Alpes françaises, la côte landaise, l’Autriche, la Suisse et l’Allemagne. Cette année, Serre-Chevalier Vallée rejoint le mouvement.

"Ils arrivent en tongs et short". L'image est exagérée mais c'est celle de l'association. Les réfugiés sont ceux qui ont le plus besoin de vêtements chauds. Ils sont donc les principaux bénéficiaires de  cette initiative.
Première collecte dans les Hautes-Alpes
Première collecte dans les Hautes-Alpes © Riders For Refugees

L’association "Riders For Refugees" a été créée par Danny Burrows, rédacteur pour un magazine de snowboard. Dans la "jungle" de Calais, il voit les difficultés pour les réfugiés de supporter les températures hivernales sans équipement adéquat, alors que l’industrie de l’outdoor croule parfois sous des produits invendus ou invendables et des stocks périmés.

"Les particuliers ont souvent des vêtements anciens, passés de mode, un peu abimés qui terminent généralement leur vie dans la poubelle ou oubliés dans des placards. Ils seraient bien utiles sur les épaules de ceux qui ont froid", explique David Malacrida, président de l’association "Riders For Refugees"
 
Les vêtements sont triés. S'ajoute évidemment les mesures Covid cette année.
Les vêtements sont triés. S'ajoute évidemment les mesures Covid cette année. © David Malacrida

Certains articles destinés à la destruction sont offerts par de grandes marques de l'outdoor. Le principe est simple et a déjà fait ses preuves. L'industrie et les pratiquants de l'"outdoor" donnent, les benévoles trient, emballent, transportent et les migrants reçoivent. L'opération 2020 doit évidemment s'adapter aux mesures sanitaires.
 
Comment donner les vêtements sans la Covid
Comment donner les vêtements sans la Covid © Riders For Refugees
La collecte sera organisée du 16 au 31 octobre au magasin Outland à Serre-Chevalier Vallée.
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société réfugiés migrants immigration froid météo