La taxe sur les nuits à plus de 200 E supprimée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars (avec AFP)

Selon le patronat, la nouvelle taxe de 2% sur les hôtels de luxe va être supprimée

La nouvelle taxe, mise en place le 1er novembre, sur les chambres d'hôtels à plus de 200 euros la nuit va être supprimée, ont annoncé jeudiles organisations patronales du secteur à l'issue d'une rencontre avec le secrétaire d'Etat au Tourisme, Frédéric Lefebvre. Un soulagement pour les professionnels de la Côte d'Azur.

L'annonce de la suppression de cette taxe et des précisions sur l'assiette concernée par le relèvement de la TVA de 5,5 à 7% ont conduit les syndicats à réaffirmer les promesses faites en 2009 sur l'emploi, les salaires et l'investissement.

Dans un communiqué, l'ensemble des organisations syndicales expliquent avoir eu, lors d'un entretien avec Frédéric Lefebvre à la mi-journée, l'assurance que la taxe de 2% sur les nuitées d'hôtels, votée en septembre par le Parlement et appliquée depuis le 1er novembre, "sera retirée".

Frédéric Lefebvre

Si elle avait été maintenue, cette taxe se serait ajoutée à la hausse prévue de la TVA dans le secteur au 1er janvier conformément aux annonces du Premier ministre.

Cette mesure devait compenser la perte de recettes de 90 millions d'euros due à l'abandon du relèvement de la TVA sur les parcs à thème.

Le secrétaire d'Etat a également assuré aux restaurateurs "que le taux réduit de TVA, passant à 7%, respectera bien l'équité fiscale et s'appliquera bien à l'ensemble des produits et services actuellement taxés à 5,5% hors produits de première nécessité",ont-ils indiqué.

Cette "équité fiscale" est devenue une priorité pour les professionnels de la restauration qui souhaitent que les sandwichs vendus en boulangeries ou en grandes surfaces et la restauration collective voient également leur TVA relevée de 5,5 à 7% comme pour l'ensemble du secteur de la restauration.

"Dans ces conditions, les organisations professionnelles ont réaffirmé les engagements de la profession (...) concernant l'emploi, l'investissement, la qualité et la formation".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité