Toulon s'est imposé sur le Terrain de Pau (25-9), samedi 16 avril, lors de la 21ème journée de Top 14. Cette victoire permet aux varois de mettre sous pression Montpellier (3e) et le Racing (4e), distancés de trois points.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Supérieur dans tous les compartiments du jeu, le RCT qui s'est vu refuser trois essais à la vidéo, reprend provisoirement la place de dauphin derrière Clermont au classement en attendant les productions de Montpellier et du Racing. Deux essais de Delon Armitage (53, 65) aux jambes de feu, puis un dernier de pénalité après la sirène récompensant un gros effort collectif de ses avants, ont eu raison de Palois qui, bien qu'ayant eu du mal à exister dans ce match, menaient 9-6 à la pause grâce notamment à deux coups de pied de mammouth de Damien Traille.

Après cet échec, la Section, qui n'a plus rien à espérer ni à craindre dans ce championnat, devrait profiter de la fin de cette saison pour préparer la suivante.

Les hommes de Bernard Laporte, eux, avaient beaucoup à se faire pardonner six jours à peine après avoir abandonné leur espoir de quadruplé européen sur la pelouse de Colombes. Il n'y a pas eu de décompression dans leur rang à l'image de leur capitaine Guirado
ou de leur arrière Armitage, tranchants, qui ont donné le la. 


Doublé de Delon Armitage

Malheureusement, la réussite ne leur a pas souri immédiatement à l'image de Tuisova et Romain Taofifenua qui franchissaient bien la ligne béarnaise dans le premier quart d'heure mais l'arbitre M. Charabas invalidait ces deux temps forts. Jamais menacés, les Varois ont pourtant manqué de discipline autour de la demi-heure, ce qui a profité à leurs hôtes, surtout leurs buteurs qui passaient trois pénalités en onze minutes (9-6, 36).

Au retour des vestiaires, Pau pointait enfin le bout de son nez dans le jeu, rentrait pour la première fois dans les 22 mètres visiteurs mais se faisait contrer dans la foulée par ce diable d'Armitage qui, après un course de 80 mètres avec un relais de Tuisova, s'en allait entre les poteaux (53).
Toulon ne lâchait pas sa proie, et même si un essai d'Escande (61) était à nouveau refusé, c'est encore l'aîné des Armitage qui tuait quasiment
tout suspense en conclusion d'un très joli mouvement (9-18, 25).

La fin de match, disputée sous l'orage, voyait Toulon pousser pour bonifier sa victoire. Mission réussie grâce à son pack qui enfonçait Pau en deux temps.