Ligue 1 : Saint-Etienne met fin à 41 années sans victoire à Marseille

En battant l'Olympique de Marseille 2 à 0 au vélodrome, Saint-Etienne a mis fin à 41 ans sans victoire dans la cité phocéenne. Les marseillais ont offert à leurs supporters une bien mauvaise prestation, eux qui avaient vaincu le PSG dimanche dernier, étaient hier soir méconnaissables. 

Une photo qui résume bien la rencontre qui s'est jouée hier soir au Vélodrome, des marseillais dépités après une action qui aurait pu terminer dans les filets stéphanois
Une photo qui résume bien la rencontre qui s'est jouée hier soir au Vélodrome, des marseillais dépités après une action qui aurait pu terminer dans les filets stéphanois © AFP Christophe Simon
Hier soir l'OM s'est incliné à domicile 2 à 0 devant Saint-Etienne, en remportant ce match, les verts ont mis un terme à 41 années sans victoire dans la cité phocéenne.

Dès la fin de la rencontre le coach des marseillais n'a pas caché son énorme déception en déclarant :

 
"C'est un gros échec, une grosse défaite, pour nos supporters principalement, et nous manquons l'occasion d'être premiers. Heureusement on rejoue tout de suite contre un adversaire direct, à Lille dimanche, on a une chance de montrer à nos supporters notre niveau"
 

Un coach qui explique également que son équipe n'a pas mis la même intensité de jeu que Saint-Etienne dès le début de la rencontre, qui reconnaît que le tamdem Balerdi/ Lopez n'a pas bien fonctionné et qui estime aussi que son équipe a manqué de grosses occasions.

Il est vrai qu'hier soir les marseillais n'ont pas brillé, ils ont été trop fébriles et inefficaces pour s'opposer sérieusement à une équipe Verte très conquérante.

Il est vrai aussi que "le bricolage" de Villas-Boas n'a peut-être pas aidé :  Privé de latéral gauche, puisque Jordan Amavi était suspendu et Yuto Nagatomo pas qualifié, l'entraîneur portugais a tenté le central Leonardo Balerdi à gauche. Mais l'Argentin n'a pas brillé, alors Villas-Boas l'a placé à droite à la demi-heure de jeu, intervertissant avec Hiroki Sakai.

 En l'absence de Dario Benedetto, également suspendu, André Villas-Boas a relancé sa formule du Parc des Princes de dimanche dernier, un trio d'attaque Florian Thauvin, Dimitri Payet et Maxime Lopez qui a beaucoup permuté, alternant le rôle de pointe qui, le plus souvent, était occupé par "Flotov".
 
A la pause, Villas-Boas a changé ses plans, remis en latéral droit Bouna Sarr, guéri du Covid-19, et un vrai avant-centre de métier, Marley Aké, à la place de Lopez. Mais le jeune Bitterois est encore un "apprenti", il a expédié sur la barre un centre de Thauvin qui méritait un meilleur sort. De leur côté  les "experts" Sanson et Thauvin sont encore plus maladroits sur l'action suivante, qui semblait devoir permettre à l'OM d'égaliser.

Rajoutons pour conclure que les supporters marseillais ont dû faire cruellement défaut à leur équipe, seulement 1 000 spectateurs dans les gradins.

A l'issue de cette rencontre l'OM pointe à la 8 ème place du championnat alors que Saint-Etienne prend seul la tête de la ligue 1.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport om