Maman j'ai raté... le TGV : la solidarité s'organise pour les enfants privés du service Junior de la Sncf à Noël

© Bertrand LANGLOIS / AFP
© Bertrand LANGLOIS / AFP

A quelques jours des fêtes de fin d'année, la Sncf a annoncé, dans un premier temps, la suspension de son service de prise en charge des mineurs "Junior et Cie". Sur les réseaux sociaux, la solidarité s'organise. Des voyageurs se proposent pour accompagner les enfants sur la touche. 

Par Louise Beliaeff

Le réveillon de Noël aura bien lieu. A quelques jours des fêtes, la Sncf a annoncé initialement la suspension du service (externalisé) de prise en change des mineurs, "Junior et Cie", du 20 au 24 décembre. 6.000 enfants âgés de 4 à 14 ans sont concernés.

Cette décision fait suite à la grève contre la réforme des retraites."En cette période de fortes perturbations & d'affluence exceptionnelle dans les trains, le service JUNIOR & Cie est suspendu jusqu’au 24/12 et ce, dans le seul but d’assurer la pleine sécurité de vos enfants", a indiqué la Sncf.

Pour de nombreux parents, c'est la douche froide.

La solidarité s'organise sur Facebook

Lydie, maman d'un petit garçon de 11 ans, ne s'est pas résolue à cette fatalité.

Son fils devait ralier Valence à Paris le 23 décembre pour passer Noël chez son papa. "Je ne savais pas comment annoncer l'annulation de son billet de train, explique-t-elle. J'ai dû lui avouer le problème... il était en pleurs et refusait de retourner en cours le matin".

Lydie a donc décidé de créer un groupe Facebook dédié à ce problème, "Junior et compagnie annulé, covoiturons", et d'y publier un SOS. Son but : trouver une personne altruiste qui accepterait d'accompagner son fils. Chose faite.

"J'ai annoncé à mon fils à midi que j'avais trouvé une maman qui allait l'emmener demain matin chez son papa. Il a pleuré de joie, ce qui m'a réchauffé le cœur".

Covoiturage et accompagnement en train

Près de 500 personnes sont désormais dans le groupe Facebook. Certaines proposent d'elles-mêmes des trajets en voiture, comme Solène : "Je fais un trajet MARSEILLE-ARGELES SUR MER le lundi 23 dans l'après-midi (j'ai une place) si ça peut aider quelqu'un... Courage à toutes les familles !", publie-t-elle.

D'autres prennent le train et se proposent d'accompagner les enfants sur le carreau : "Bonjour, je ne sais pas si ça peut aider, je fais PARIS - MARSEILLE, lundi 23, à 8h56. Je peux éventuellement voyager avec un enfant si besoin".

D'autres parents, comme Grégory habitant à Pélissanne, n'osent pas : "Faire voyager ma fille de 9 ans avec des inconnues sans savoir la façon de conduire du chauffeur. Je trouve ça un poil dangereux, même si je trouve la solidarité très belle dans une période où il en manque beaucoup".

La fille de Grégory devait prendre le TGV d'Aix-en-Provence à Ermont, dans le Val d'Oise. Finalement, les parents de Grégory vont prendre la voiture depuis la frontière belge, passer récupérer la petite fille, et descendre jusqu'à Pélissanne. 

Une situation "contraignante", selon Grégory : "Je croise les doigts pour que le trajet se passe bien car un peu plus de 10h de route à bientôt 70 ans, ce n'est pas évident. Pareil financièrement cela va coûter très cher à mes parents qui ne roulent pas sur l'or".

La Sncf annonce 5.000 places en plus

La Sncf a finalement annoncé vendredi 20 décembre la mise à disposition 5.000 places dans 14 TGV exceptionnels dimanche 22, et dimanche 29. 

Ce changement a été "rendu possible par de nouvelles ressources de conducteurs revenus au travail", a indiqué un porte-parole.
Les trajets concernés sont les suivants : entre Paris et Rennes, Paris et Nantes, Paris et Bordeaux, Paris et Lyon, Paris et Marseille, Paris et Strasbourg et Paris et Lille, dans les deux sens.
"Pour les pauvres petits provinciaux ils restent sur le carreau", déplore une internaute.

Lydie, la fondatrice du groupe d'entraide sur Facebook, ne décolère pas : "Ils annulent des réservations datant de 3 mois et remettent sans explications ni réelles excuses faites aux personnes mises à mal par les annulations".

 

Sur le même sujet

Les + Lus