Une marche solidaire des migrants passera dans la région jusqu'à Paris puis Londres

Dans les faubourgs de Menton un groupe de jeunes érythréens après le passage par le sentier en octobre 2016. / © Laurent Carre
Dans les faubourgs de Menton un groupe de jeunes érythréens après le passage par le sentier en octobre 2016. / © Laurent Carre

De Vintimille, Italie, à Londres, Angleterre. Une soixantaine de personnes ont démarré aujourd'hui une marche de solidarité avec les migrants. Ils espèrent arriver à la capitale anglaise le 8 juillet prochain. Leur trajet les mènera dans plusieurs villes de notre région. 

Par M.B avec AFP

Alors que le groupe d'extrême-droite Génération Identitaire s'emploie à barrer la route des migrants dans les Hautes-Alpes, cette marche de solidarité et citoyenne veut alerter la population sur l'importance de l'accueil des migrants dans notre pays. Elle se déroulera sur 1 400 km de Vintimille à Londres. 

Elle comporte soixante étapes tout au long desquelles des volontaires sont appelés à se relayer pour relier symboliquement Vintimille où les migrants sont bloqués, jusqu'à Calais d'où ils cherchent à gagner la Grande-Bretagne. 


"Ce n'est pas en érigeant des murs et des barrières qu'on va permettre aux gens de vivre bien. Il y a des guerres, il y a des gens qui sont victimes du changement climatique, il y a des gens qui sont victimes de situation économique catastrophique, ces gens-là se mettent en mouvement parce qu'ils n'ont pas d'autres choix", a déclaré à l'AFP le député européen José Bové, lors d'un point-presse sur un parking de Vintimille..


Avant le départ, une minute de silence a été observée en mémoire de 17 migrants tués depuis juin 2015 -selon le décompte de l'association locale ADN- en tentant de franchir la frontière Vintimille-Menton par la route, le rail ou des chemins de montagne périlleux.

"On est très nombreux aujourd'hui et j'espère que la marche va prendre encore plus d'énergie", a souligné à l'AFP Maya Konforti, secrétaire de L'Auberge des Migrants qui a reçu le soutien de nombreuses autres organisations tout au long du parcours.


La première étape doit mener les marcheurs à Breil-sur-Roya, côté français, avant d'atteindre notamment Nice le 3 mai, Antibes le 4, Cannes, le 5, Marseille le 12, Avignon le 18 Lyon le 24, Paris le 17 juin.


Du côté des Hautes-Alpes, la préfète a rappelé dans un communiqué que les membres de Génération Identitaire ne pouvaient pas se suppléer aux forces de l'ordre. Ce week-end, 8 membres de ce mouvement ont une nouvelle fois, tenté de bloquer la frontière. Selon le communiqué préfectoral, les forces de l'ordre leur ont ordonné de stopper immédiatement "leurs agissements néfastes, qui ne servent à rien dans la lutte contre l'immigration irrégulière, constitue au contraire une entrave pour les services de l'Etat dans la bonne réalisation de leur mission et ne font qu'exacerber les tensions autour de la question migratoire".

Sur le même sujet

Marie-Christine Thouret, maire de Sospel (06)

Les + Lus