Monaco : la France assouplit les règles d'entrée sur le territoire au niveau de la frontière avec la Principauté

Samedi 13 février, les autorités françaises ont annoncé un assouplissement du régime de contrôle sanitaire à la frontière. Insuffisant au regard des autorités monégasques. 

A compté du lundi 15 février, les contrôles d'entrée sur le territoire monégasque vont être renforcés.
A compté du lundi 15 février, les contrôles d'entrée sur le territoire monégasque vont être renforcés. © FTV

La France assouplit les règles d'entrée sur le territoire au niveau de la frontière monégasque : 

"Il a ainsi été décidé par dérogation à la réglementation actuelle en matière de déplacements internationaux, et tant que la situation sanitaire le permettra, que les personnes résidant à Monaco soient exemptées de l'obligation de présenter un examen PCR lors de l'entrée sur le territoire français pour des déplacements inférieurs à 24 heures dans les limites du département des Alpes-Maritimes," selon le communiqué daté du 13 février 2021.

Pour les séjours au-delà de 24 heures ou en dehors du territoire du département, l'obligation de présenter un test négatif demeure la règle pour les résidents monégasques qui se rendent en France. 

24h, un délai insuffisant selon les autorités monégasques

Deux semaines après l'instauration de la règle des 30km, ce délai de 24 heures est jugé insuffisant par les autorités monégasques, car "il ne répond pas aux besoins concrets des résidents monégasques qui, à l’approche d’une période de vacances scolaires, se voient entravés dans leurs déplacements dans la région voisine qui constitue le bassin de vie de Monaco. "

Par ailleurs, le Gouvernement Princier estime que ce délai est "en contradiction avec la convention franco-monégasque qui garantit la libre circulation des ressortissants des deux pays de part et d’autre de la frontière" et qu'il "pénalise les 9000 ressortissants français résidant en Principauté qui n’ont qu’un accès limité à leur pays d’origine. "

Mêmes règles pour l'entrée à Monaco 

Dans son communiqué, la préfecture des Alpes-Maritimes précise que "les personnes résidentes dans le département des Alpes-Maritimes qui se rendent à Monaco se verront appliquer les mêmes dispositions".  

Les autorités monégasques expliquent vouloir poursuivre le dialogue avec la France pour faire lever cette limite de 24 heures au regard de "l’enclavement géographique de la Principauté dans le territoire français".

Dès lundi 15 février, le Gouvernement Princier annonce appliquer la stricte réciprocité des dispositions françaises :

• Toute personne venant de France à Monaco doit présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures ainsi que l’attestation de non contagiosité. Sont exemptés de cette disposition les travailleurs pendulaires, les scolaires et étudiants, ainsi que les résidents des Alpes-Maritimes venant en Principauté pour moins de 24h.

• Toute personne venant en hôtel en Principauté, quelles que soient sa provenance et la durée du séjour, doit présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures ainsi que l’attestation de non contagiosité

Par ailleurs, Monaco annonce un renforcement des dépistages et rappelle qu'un rendez-vous préalable est nécessaire auprès du centre d’appel Covid-19 et au 92.05.55.00.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
monaco international covid-19 santé société routes économie transports