Préfet de la région PACA, Pierre Dartout prendra ses fonctions à Monaco comme ministre d'Etat le 1er septembre

Serge Telle quittera ses fonctions le 31 août prochain et le nom de son successeur a été rendu public : il s'agit de Pierre Dartout, préfet français de région (Provence-Alpes-Côte d'Azur).
À Monaco, c'est le ministre d'Etat, l'équivalent du premier ministre en France, qui dirige l'action gouvernementale. Le gouvernement monégasque, non issu des urnes, présente au Prince Albert II des projets de loi et assure l'administration de la principauté.

Depuis le 1er février 2016, le poste était occupé par Serge Telle. Dès le 1er septembre prochain, Pierre Dartout, préfet de la région Paca, quittera Marseille pour la Principauté de Monaco. Le cabinet du Prince l'a annoncé officiellement ce lundi.
 

Le Prince Souverain attend de Monsieur Pierre Dartout qu'il dirige l'action gouvernementale, sous Son autorité, dans le respect des équilibres institutionnels. - communiqué du Palais princier

De Limoges à Monaco

Selon les institutions monégasques, le Ministre d'Etat est choisi par le Prince dans une liste de hauts fonctionnaires proposée par la France.

Pierre Dartout est né à Limoges en1954. Ce diplômé de l'IEP Paris, énarque (promotion Voltaire), a exercé de nombreuses fonctions de préfet en France depuis un quart de siècle. Il a été préfet de deux régions, en Nouvelle-Aquitaine avant son arrivée en Paca et en Champagne-Ardenne. Il a été aussi préfet dans différents départements, dont le Var en 2014.

Entre 2007 et 2008, il fut directeur de cabinet du président de l'Assemblée Nationale Bernard Accoyer et, de 2008 à 2009, délégué interministériel à l'Aménagement et à la Compétitivité des Territoires.

À 66 ans, il poursuit sa carrière comme homme d'Etat. Il lui faudra encore gérer en France le déconfinement pendant les vacances.
Monaco en chiffres
► 38.000 résidents au total
► 9.000 citoyens monégasques
►10.600 Français
► 40.000 salariés français travaillent en Principauté
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
monaco international politique