• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Plan détox : Le Dry January, ou un mois sans alcool

Ce Dry January, ou janvier au sec, vient de Grande-Bretagne. / © Jean-François FREY
Ce Dry January, ou janvier au sec, vient de Grande-Bretagne. / © Jean-François FREY

Un organisme un peu saturé après les fêtes ? Et si on testait le premier mois de l'année sans boire une goutte d'alcool ? Ce défi venu de Grande-Bretagne présenterait de nombreux bénéfices, et pas seulement pendant la cure de trente jours. On vous dit tout !

Par Catherine Lioult

La fin d'année est traditionnellement festive, avec de gros repas pour les réveillons de Noël et du jour de l'An, assortis de quelques bonnes bouteilles pour ceux qui aiment boire du vin ou du Champagne. Votre foie sature, vous avez l'impression d'être un peu écœurés par les excès? Le Dry January, ou  " janvier sec", c'est l'arrêt pendant 31 jours de toute consommation d'alcool. Un défi, au même titre que le mois sans tabac, qui trouve son origine en Grande-Bretagne et cette mode trouve son public en France de plus en plus.
 
 

Les bénéfices pour la santé


Les experts indiquent que pour rester en bonne santé, il ne faut pas dépasser dix verres d'alcool par semaine et deux verres par jour avec une abstention pour les adolescents et les femmes enceintes.
Arrêter d'en consommer permet de mieux dormir, d'être de meilleure humeur (car l'effet immédiat détente ne dure pas), et de limiter la production d'acide dans l'estomac tout en perdant de perdre un peu de poids.
Rappelons que trop d'alcool favorise des maladies graves comme l'hypertension, une insuffisance cardiaque, un diabète de type 2, ou encore un AVC. Alors on teste le Dry January ?
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dr Nathalie Tieulié ( 06 )

Les + Lus