PrioriTerre à Valderoure : comment la gemmothérapie conserve les propriétés des bourgeons et des jeunes tissus végétaux

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Dehorter

Dernière branche de la phytothérapie peaufinée dans les années 1980 par le médecin belge Pol Henry, la gemmothérapie propose de conserver et d'utiliser les propriétés des bourgeons d'arbres et de plantes.

Issu du mot latin gemmae qui signifie à la fois bourgeon et pierre précieuse, la gemmothérapie propose d'utiliser les propriétés des tissus embryonnaires.

Au Gattilier à Valderoure, on récolte les bourgeons depuis près de 25 ans et avec le temps, on a affiné la technique de conservation.

Tout le ramassage se joue au printemps au moment où la vie se concentre pour faire exploser les bourgeons, c’est le débourrage.

Pour avoir la meilleure extraction possible des propriétés des bourgeons, le docteur henry préconise un mélange d’eau d’alcool et de glycérine.

Ici, on a préféré optimiser le processus en préférant de la blanche d’armagnac en biodynamie à de l’alcool industriel, tout comme la glycérine a été remplacée par du sucre de raisin. 

A voir aussi: 

Le "Parcours de vie" réalisé avec Christian Escriva  en 2015.

Le séchoir à plantes du Gattilier en 1998

#PrioriTerre
Le magazine du développement durable en PACA depuis 2007 ! Un rendez-vous incontournable pour tout savoir sur les initiatives, les évolutions et les acteurs du monde de la transition écologique.

REVOIR TOUTES LES EMISSIONS PRIORITERRE