Procès des accusés de l'assassinat du Niçois Hervé Gourdel : le principal accusé condamné à mort

Le procès des accusés de l'assassinat du Niçois Hervé Gourdel, un guide de haute montagne du Mercantour enlevé et décapité par des jihadistes en Algérie en 2014, s'est déroulé ce 18 février à Alger, six ans après les faits. Le principal accusé a été condamné à mort.

Le procès des accusés de l'assassinat du Niçois Hervé Gourdel, s'est ouvert ce 18 février à Alger, six ans après les faits.
Le procès des accusés de l'assassinat du Niçois Hervé Gourdel, s'est ouvert ce 18 février à Alger, six ans après les faits. © RYAD KRAMDI / AFP

Après un report au début du mois, le procès se déroule devant le tribunal de première instance de Dar El Beïda, dans la banlieue d'Alger, en présence de la compagne de Hervé Gourdel. Il s'est achevé ce jeudi soir par la condamnation à mort du principal accusé.

Arrivé en ambulance, Abdelmalek Hamzaoui, un ravisseur présumé, suivait l'audience dans un fauteuil roulant. Il est accompagné d'une équipe médicale et surveillé par des membres des forces spéciales de la gendarmerie.
Premier interrogé par la présidente du tribunal, M. Hamzaoui a nié avoir participé à l'enlèvement et à l'assassinat du guide du Mercantour et affirmé qu'on l'accusait pour "boucler ce dossier et faire plaisir aux Français".

Maintenant je peux tourner la page. Je peux faire mon deuil. C'était un moment très important aujourd'hui, je suis satisfaite,

Françoise Grandclaude, la compagne d'Hervé Gourdel.

Son avocat, Me Chawki Benarbia, s'est dit  "satisfait et content pour la famille".

Au total, 14 personnes sont poursuivies dans cette affaire: huit jihadistes présumés jugés pour son rapt et sa décapitation et six autres pour non-dénonciation de crime.

Retour sur cette unique journée de procès

Soundousse Brahimi journaliste à France 24, nous a précisé que la peine capitale ne sera probablement pas appliquée :

En effet, même si la peine de mort n'est pas abolie en Algérie, elle n'est pas appliquée. Actuellement, des pressions de plusieurs d'associations et d'ONG internationales notamment.

 L'Algérie applique un moratoire sur la peine de mort depuis 1993. Abdelmalek Hamzaoui, est le seul parmi les ravisseurs présumés à comparaître jeudi. Les sept autres seront jugés par contumace. 


Hamzaoui est aussi accusé d’avoir participé à la création d’un groupe terroriste. 

"Pour les cinq alpinistes, le procureur demande 3 ans de prison ferme avec une amende de 100,000 da pour chaque accusé pour ne pas avoir déclaré l’hébergement d’un étranger et d’avoir attendu quelques heures avant d’avertir les autorités de l’enlèvement de Hervé Gourdel", selon Soundousse Brahimi sur place.

Le procès est toujours en cours. Un verdict doit être rendu ce jeudi 18 février en soirée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hervé gourdel faits divers otages terrorisme international