• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Ralliement de Valls à Macron : une “honte” pour les députés PS

 Emmanuel MACRON, candidat du parti En Marche à l'élection présidentielle de 2017, est l'invité du journal télévisé de 20h00 sur France 2. Devant lui une photographie de Manuel Valls. / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
Emmanuel MACRON, candidat du parti En Marche à l'élection présidentielle de 2017, est l'invité du journal télévisé de 20h00 sur France 2. Devant lui une photographie de Manuel Valls. / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Manuel Valls votera pour Emmanuel Macron dès le premier tour à l'élection présidentielle. Par tweets interposés, les députés du Parti Socialiste de la région dénoncent l'attitude de l'ancien Premier ministre. 

Par AFP / MB

Il ne votera pas pour Benoît Hamon. Manuel Valls l'avait pourtant juré lors de sa défaite face au désormais candidat PS à l'élection présidentielle. Après la confirmation du soutien de Manuel Valls à Emmanuel Macron dès le premier tour, les propos fusent côté Parti Socialiste.


"C'est un coup dur pour Hamon et pour nos militants qui observent la débâcle totale du parti. Ce n'est pas acceptable de jouer à cela de la part de l'ancien Premier ministre".

"A partir du moment où on prend un engagement dans un parti politique, dans une primaire et devant des millions de Français de soutenir le candidat, on peut effectivement
malheureusement parler d'un acte de trahison, d'autant que c'est un acte qui est prémédité"
, a estimé M. Mennucci lors d'un point de presse à Marseille.

M. Mennucci s'est dit "très déçu, très triste" car "ce que fait Valls, c'est l'affaiblissement du candidat et du PS", a-t-il ajouté accusant M. Valls, candidat malheureux à la
primaire de gauche contre Benoît Hamon, d'avoir "planté un couteau dans le dos" du candidat socialiste en se ralliant à M. Macron.

"Ce n'est pas la fin du PS car le PS est une grande organisation mais j'aurais des difficultés aujourd'hui à m'asseoir dans une salle de congrès avec ceux qui ont fait ce qu'ils ont fait ce matin", a affirmé M. Mennucci.

Henri Jibrayel "condamne" également ce soutien: "Il manque de respect au PS, aux règles de la primaire et aux citoyens", commente-t-il à nos confrères de la Provence.


La députée PS des Hautes-Alpes, Karine Berger a aussi fait part de son mécontentement via les réseaux sociaux:

 


Qu'en dit Emmanuel Macron?

Une façon polie de dire "non merci" ? 

Sur le même sujet

Jacques Desaunay (06)

Les + Lus