Cet article date de plus de 5 ans

Règlement de comptes à Marseille : le préfet de police réagit

Laurent Nunez, préfet de police des Bouches-du-Rhône, déclare que les descentes successives dans les cités dérangent les trafiquants.
Laurent Nunez, préfet de police des Bouches-du-Rhône
Laurent Nunez, préfet de police des Bouches-du-Rhône © Mariella Costes France 3 Provence-Alpes
Trois hommes ont trouvé la mort dans une fusillade probablement liée au trafic de drogue peu avant 23H00 samedi, dans une cité des quartiers nord de Marseille, ce qui porte à 10 le nombre de personnes tuées par balle dans l'agglomération depuis le début de l'année.

"Un homme arrive, il "défouraille", en tue trois et en blesse trois autres", a résumé pour l'AFP le procureur adjoint de Marseille André Ribes. 

Les fonctionnaires de la police judiciaire, immédiatement saisie, s'attachent dans un premier temps à comprendre la scène qui s'est déroulée au pied d'un petit
immeuble de quatre étages dans la cité sensible du 15e arrondissement de Bassens, un quartier connu comme lieu de trafic de drogue.

Regardez un extrait de l'interview du préfet de police Laurent Nunez

durée de la vidéo: 01 min 30
Laurent Nunez








Si le déroulement de la fusillade n'a pas encore tout à fait été reconstitué, la thèse du règlement de comptes sur fond de trafic de drogue fait peu de doute,
selon les enquêteurs. "A l'évidence, c'est lié aux stupéfiants", a dit à l'AFP une source proche de l'enquête.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
règlements de comptes faits divers criminalité police société sécurité police à marseille