Réouverture des restaurants : des menus sur smartphone pour éviter la contamination

Alors qu'ils se préparent à rouvrir, les restaurants doivent se réorganiser pour éviter la propagation de l’épidémie. Dans les Alpes-Maritimes, le Var et à Monaco, des innovations voient le jour pour leur permettre de proposer aux clients des menus consultables sur smartphones. 

Il suffit de scanner un QR code avec son téléphone pour que la carte du restaurant y apparaisse.
Il suffit de scanner un QR code avec son téléphone pour que la carte du restaurant y apparaisse. © R. De Silvestro / FTV
Quand vous irez au restaurant, il faudra désormais faire table commune avec un petit carré blanc et noir. Inscrit à côté de votre assiette ou sur un petit présentoir, ce nouveau voisin est un QR code (pour "Quick response code"). Encore peu utilisé en France, ce logo permet, une fois photographié par un smartphone, d'accéder à une page internet prédéfinie.

Pour un restaurant, l'idée est de mettre en ligne le menu. Objectif : limiter, voire supprimer, l'utilisation des cartes en papier ou plastique que clients et personnels touchent, coronavirus oblige. À Monaco, c'est l'une des préconisations du gouvernement pour autoriser les restaurants à rouvrir début juin.
 

Safe menus à la carte

À la tête d'une agence de communication monégasque et responsable des éditions du "Petit Futé" sur la Côte d'Azur et la principauté, Isabelle Drezen a planché sur cette question pendant ses semaines de confinement. En est ressorti un site Internet : Safe-menus.com.

Le restaurateur nous fait sa demande via le site internet. Il nous envoie ses menus en PDF et on lui génère un QR Code en 24 à 48 h – Isabelle Drezen

Concrètement, le client scanne avec son téléphone un QR code sur une afichette plastifiée et le menu s'affiche directement sur son smartphone.
 
Isabelle Drezen, créatrice du site "safe menus", en démonstration devant deux restaurateurs niçois.
Isabelle Drezen, créatrice du site "safe menus", en démonstration devant deux restaurateurs niçois. © R. De Silvestro / FTV
 

Le papier fera de la résistance

Ce service est entièrement gratuit, seule la traduction des menus dans d'autres langues est une option payante. Sur la Côte d'Azur et à Monaco, près d'une cinquantaine de professionnels l'ont déjà sollicitée.

Parmi eux, Jean-Louis Rossi, du restaurant "Les 2 terrasses" : "Cette solution-là nous paraît révolutionnaire, simple et extrêmement hygiénique". Mais les menus papier ne disparaîtront pas pour autant des restaurants.

Il est clair qu'il faudra avoir encore quelques feuilles volantes pour ceux qui n'ont pas de smartphone ou les personnes d'un certain âge. Mais c'est une évolution qui va dans la continuité de la cuisine aujourd'hui – Théo Mansi, président des maîtres restaurateurs des Alpes-Maritimes


Un grossiste développeur d'application

Dans la région toulonnaise, une application encore plus poussée a vu le jour il y a trois semaines. Toujours sur la base d'un QR code, elle permet au client de consulter un menu, d'appeler un serveur et d'envoyer une commande directement depuis son smartphone.

Cette appli à destination des professionels, appelée  "Menu sans contact", a été créé par Xavier Bordier, un grossiste en fruits et légumes qui a décidé de réagir face à la crise du Covid-19.

98 % de ma clientèle sont des restaurants. Quand ils ont fermé à cause du virus, j'ai pris une grosse claque et j'ai voulu imaginer quelque chose qui facilite leur réouverture.

"Menu sans contact" a été créée par un grossiste en fruits et légumes, qui n'avait jamais développé d'application avant la crise sanitaire.
"Menu sans contact" a été créée par un grossiste en fruits et légumes, qui n'avait jamais développé d'application avant la crise sanitaire. © Xavier Bordier.

Le passage des fraises au code informatique n'a pas été de tout repos pour ce Toulonnais, novice en matière de développement d'applications. "Depuis que j'ai imaginé l'appli, je travaille H24 dessus. Pour moi, c'est une véritable solution d'avenir !", défend Xavier Bordier.

Pour l'heure, 300 restaurants de Toulon et ses alentours ont prévu d'adopter son système à leur réouverture. L'application et sa mise en place leur couteront 150 €.

Incertain sur son avenir en tant que grossiste en fruits et légumes, Xavier Bordier ne compte pas s'arrêter là. Il travaille déjà sur la création d'un catalogue de menus numériques, un site internet qui répertorierait les menus des restaurants partenaires.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
monaco international tourisme économie coronavirus santé société déconfinement gastronomie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter