Salon de Provence : le vainqueur du Vendée Globe s'envole avec la patrouille de France

En plein coeur de la base aérienne de Salon de Provence, le vainqueur du Vendée Globe, Yannick Bestaven, a pu embarquer, vendredi 19 mars, à bord de l'Alphajet de la Patrouille de France. Une chance inouïe pour le skipper de découvrir les coulisses de la PAF.

Le vainqueur du Vendée Globe s'envole à bord d'un Alphajet de la Patrouille de France
Le vainqueur du Vendée Globe s'envole à bord d'un Alphajet de la Patrouille de France © Jean-christophe Sounalet / MAXppp

Décollage pluvieux, décollage heureux ! C'est sous la pluie que le vainqueur du Vendée Globe s'envole, à bord de l'avion numéro 9, l'avion suiveur de la patrouille de France.

C'est parti pour 45 minutes de vol à plus de 800Km/h autour de Salon de Provence et du Luberon. Le skipper vit une expérience unique, inoubliable.

C'est magnifique. Je n'ai pas de mots. Voir la patrouille sous tous les angles, c'est magnifique. C'est impressionnant de précision, de cohésion.

Yannick Bestaven, vainqueur du Vendée Globe

Le rochelais est un privilégié. Les pilotes de la Patrouille de France l'ont invité à effectuer un vol avec eux, comme ils ont coutume de le faire à de très rares occasion avec des civils. A l'origine de cette invitation, le commandant Samuel Lanos, grand fan de voile et du Vendée Globe.

Rendez-vous est pris ce vendredi 19 mars. Le héros du Tour du Monde en solitaire arrive sur la base aérienne 701 de Provence en tout début de journée. Echanges avec les pilotes, découverte du matériel, tenue, casque tricolore... 

Yannick Bestaven est alors brieffé quatre heures durant. Une mise en condition impérative avant le vol pour être prêt à "encaisser" jusqu'à 6G lors de l'accélération !

"Je suis content de ne pas avoir eu de nausées, de pertes de connaissance et d'avoir pu en profiter", se réjouit le skipper.

De retour sur le tarmac de la base aérienne de Salon de Provence, Yannick Bestaven, invite à son tour les pilotes de la PAF à monter sur son bateau. "Je vais les faire manoeuvrer, leur faire voir quelles sensations on peut avoir sur nos bateaux à foils, bateaux géniaux comme leurs avions. Je vais les faire voler, mais sur l'eau".

Yannick Bestaven l'a annoncé, il y aura donc c'est sûr un match retour ! Affaire à suivre (...)

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite vendée globe sport voile