• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La baignade est de nouveau autorisée sur les plages du Larvotto et le Solarium de la Digue à Monaco

La baignade est interdite jusqu'à nouvel ordre, sur les plages du Larvotto et le Solarium de la Digue (Photo d'archives) / © SYLVESTRE / MAXPPP
La baignade est interdite jusqu'à nouvel ordre, sur les plages du Larvotto et le Solarium de la Digue (Photo d'archives) / © SYLVESTRE / MAXPPP

La baignade était interdite sur les plages du Larvotto et le Solarium de la Digue depuis ce lundi 1er juillet suite à une pollution organique accidentelle. Ce mercredi 3 juillet, tout est rentré dans l'ordre.

Par Anne Le Hars

Suite à l’épisode de pollution survenue lundi 1er juillet en Principauté, causé par un rejet situé à la base de l’épi du Larvotto, la Direction de l’Environnement a réalisé 8 prélèvements d’eau de mer le jour même.
6 prélèvements au niveau des zones de baignade et 2 prélèvements complémentaires au niveau de la zone proche du rejet ont été réalisés.

Ce mardi 2 juillet des prélèvements sur l’ensemble des zones de baignade de la Principauté sont venues compléter le dispositif. 

Les résultats obtenus démontrent que la situation est revenue à la normale et que la baignade est autorisée à partir de ce mercredi 3 juillet au matin.

 

Retour sur l'événement :


La drapeau n'était pas rouge et blanc à Monaco mais bien rouge seulement du côté des plages de la principauté de Monaco.


Ce lundi 1er juillet, suite à une pollution organique accidentelle la baignade est interdite sur les plages locales. Cette interdiction de la baignade jusqu'à nouvel ordre concerne 
  • Plage du Larvotto
  • Solarium de la digue.

Une erreur de manipulation humaine a conduit au débordement d'une vidange d'eaux  usées dans le collecteur d'eaux pluviales du Larvotto,ce qui explique ce rejet en mer et 
cette pollution. 

Dans l'attente des résultats d'analyse de l'eau diligentée par les Pouvoirs Publics, ces derniers ont pris la décision d'interdire la baignade.

Le point sera fait ce mardi 2 juillet.

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus