Toys'R'Us France: l'offre de la société Jellej choisie avec la reprise de 44 magasins et 1.036 salariés

© ERIC CABANIS / AFP
© ERIC CABANIS / AFP

Le tribunal de commerce d'Evry a tranché. C'est la société française Jellej qui a été choisie ce lundi parmi trois candidats pour la reprise de la filiale française de Toys'R'Us, placée en redressement judiciaire en juillet dernier. 

Par Annie Vergnenegre

Ils étaient trois en lice et c'est la société française Jellej qui a été choisie ce lundi par le tribunal de commerce d'Evry
pour reprendre la filiale française de Toys'R'Us, placée en redressement judiciaire en juillet dernier. 
 

44 magasins sur 53


Le Numéro un de la distribution de jouets en France, qui gère 53 magasins dont 5 en Paca (à Nice, Marseille, Vitrolles, La Garde et Avignon) avait annoncé à la mi-mars chercher un repreneur, après la mise en liquidation des 735 magasins de l'enseigne aux États-Unis.

La société Jellej jouets a été créée spécialement pour l'occasion par le fonds Cyrus Capital, un des créanciers de la maison-mère américaine de Toys'R'Us, associé à l'enseigne nordiste Picwic et à l'industriel Tony Lesaffre. Son offre a été jugé comme le "meilleur compromis". 
 

131 départs


Jellej s'est engagé à reprendre 44 magasins et 1.036 salariés sur les 1.167 que compte l'entreprise. Le mois dernier les syndicats avaient dit craindre plus de 200 licenciements.
L'offre de Jellej prévoit également d'accorder à l'enseigne une ligne de crédit de plus de 70 millions d'euros, en plus du prix de cession, dont plus de 50 millions seront dédiés au financement des stocks.

Sur le même sujet

Les + Lus