Tricastin: EDF doit prolonger l'arrêt de ses réacteurs nucléaires

L'Autorité de sûreté nucléaire n'a pas autorisé EDF à redémarrer cinq de ses réacteurs nucléaires, dont Tricastin 1,3 et 4. Vingt des 58 réacteurs nucléaires d'EDF étaient arrêtés vendredi, dont douze pour des contrôles de sûreté demandés par l'ASN. Mais aucune pénurie n'est à craindre.

© Maxppp
L'Autorité de sûreté nucléaire n'a pas donné son aval à EDF qui demandait le redémarrage de certains de ses réacteurs nucléaires dont l'arrêt est ainsi prolongé jusqu'à la fin
décembre. Il s'agit des réacteurs de Bugey 4, Gravelines 2, et Tricastin 1, 3 et 4. Ces cinq réacteurs font partie des réacteurs passés au crible par EDF à la suite de la détection d'une anomalie dans la composition de l'acier de leurs générateurs de vapeur, similaire à celle touchant le couvercle et la cuve de l'EPR en construction à Flamanville (Manche).

"L'ASN ne nous a pas autorisés à redémarrer certains réacteurs en dépit de notre demande", a indiqué le Pdg Jean-Bernard Lévy lors d'une conférence sur l'énergie organisée à Paris par le New York Times. "Nous estimons que ces réacteurs peuvent être opérationnels mais l'ASN n'est pas du même avis", a-t-il ajouté.

Pas de risque de pénurie


Jean-Bernard Lévy s'est par ailleurs montré rassurant sur la continuité de l'approvisionnement en électricité . "Nous mettons tout en oeuvre pour nous assurer qu'un maximum de réacteurs nucléaires seront en situation de fonctionner entre le début de mois de décembre et la fin du mois de février, période la plus exigeante du point de vue des besoins en électricité", a-t-il assuré.

La ministre de l'Environnement et de l'Energie, Ségolène Royal, a assuré de son côté que la France ne connaîtrait pas de pénurie d'électricité cet hiver. "Non, il n'y a pas de risque de pénurie", a déclaré Mme Royal, interrogée sur la radio Europe 1.

"C'est une très bonne chose, finalement, qu'un certain nombre de réacteurs soient contrôlés sous la responsabilité de l'Autorité de sûreté nucléaire", a-t-elle ajouté. "C'est aussi une occasion extraordinaire de lancer une campagne - que je vais lancer dans quelque temps - sur les économies d'énergie", a-t-elle poursuivi. "Savez-vous, par exemple, que si tous les Français éteignent, dans tous les bureaux et dans tous les domiciles, les appareils en veille, c'est l'équivalent d'un réacteur nucléaire?" 

Vingt des 58 réacteurs nucléaires d'EDF étaient arrêtés vendredi, dont douze pour des contrôles de sûreté demandés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en raison d'une teneur excessive en carbone dans l'acier de leurs générateurs de vapeur, une anomalie susceptible d'affaiblir leur résistance.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire environnement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter