Un bassin de génie océanique recrée la houle à La Seyne-sur-Mer (83)

Océanide en quelques chiffres :
Capital : 522 944€
Salariés : 21 / © F3
Océanide en quelques chiffres : Capital : 522 944€ Salariés : 21 / © F3

Les hydroliennes permettent de produire de l'électricité en utilisant le courant de la mer. Des équipements que les industriels peuvent tester à La Seyne-sur-mer dans le Var, au port de Brégaillon, dans un bassin de houle, un outil de recherche unique en son genre.

Par Anne Le Hars

C'est un bassin pour maquettes de bateau. Mais il a n'a rien d'une zone de jue pour enfants sages. Son nom, le BGO First.

Le BGO FIRST est un bassin multifonctions destiné principalement aux études des ouvrages maritimes de l'industrie pétrolière offshore et de génie côtier. Cette reconstitution des conditions réelles rencontrées en mer est basée dans le Var, au sein de la société Océanide.

Depuis 1986 à la Seyne-sur-Mer

Grâce au BGO First, des études basées sur des essais sur modèles réduits permettent de déterminer le comportement d'ouvrages comme un navire ou une hydrolienne dans un environnement marin complexe. Il permet d'évaluer leurs performances en vue d'une éventuelle optimisation du projet.

Océanide finalise actuellement les études et essais pour le compte de la Région Languedoc-Roussillon sur un aménagement portuaire d’envergure à Port-La-Nouvelle.


Reportage Deus Patrick, Lovett Jo et Mortain Samuel :

Test d'hydroliennes à La Seyne sur Mer dans le Var
Le système est bien moins répandu que les éoliennes, les hydroliennes permettent de produire de l'électricité en utilisant le courant de la mer. Des équipements que les industriels peuvent tester à La Seyne sur Mer.

Intervenants : François Pétrié - Directeur-ajoint entreprise Océanide et Nathalie Bicais - Présidente société d'économie mixte "BGO FIRST"

Océanide en quelques chiffres :

Capital : 522 944€
Salariés : 21
La Principauté de Monaco est actionnaire à hauteur de 8% du capital de la société.

Sur le même sujet

Les + Lus