VIDÉO. Quatorze petits singes volés dans un parc zoologique du Var : "Ceux qui sont restés sont en détresse"

Le jardin zoologique tropical de La Londe-les-Maures dans le Var a annoncé avoir été victime d'un vol dans la nuit de vendredi à samedi. Le gérant du parc est inquiet pour la santé de ces animaux fragiles.

Jean-Michel Dupuyoo commence sa journée de travail en préparant la nourriture pour les pensionnaires du parc. Samedi matin, le gérant du zoo est accompagné d'un soignant qui réalise la distribution quand il s'aperçoit du vol, comme l'annonce Var-Matin

"Le soignant vient tout de suite me voir pour me demander si la porte a été forcée et si on a un problème de serrure" explique-t-il, joint ce lundi soir par France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur.

L'enclos est ouvert et il manque des singes. Il s'agit de singes écureuil ou Saïmiri. Ces petits primates originaires d'Amérique du Sud ont besoin de manger rapidement et sont très fragiles, "ils mangent 5 fois par jour" explique Jean-Michel Dupuyoo.

14 animaux volés sur 33

Jean-Michel Dupuyoo vit sur place, dans ce parc de six hectares, mais il n'a rien entendu. "Il y a des alarmes et les faisceaux ont été contournés. Les voleurs connaissaient le dispositif, ça, c'est clair. Ils ont suivi des zones sombres et un trajet pour ne pas se faire repérer" regrette-t-il.

Le gérant est aussi capacitaire et connaît bien le monde animalier :"Ces animaux ont tendance à paniquer, mais les voleurs ont aussi la technique pour attraper les animaux". 

"Ils avaient sans doute des gants, car ces animaux vous mordent et on n'a pas retrouvé de sang sur place" ajoute-t-il.

Il a lancé un appel sur les réseaux sociaux :

Les caméras de la ville de La Londe-les-Maures possèdent un dispositif d’enregistrement. Elles ont filmé les individus impliqués dans le vol et permettront sûrement à l'enquête d'avancer. 

2 à 3 000 euros par animal

L'établissement est ouvert depuis 1989 et c'est la première fois qu'il est victime d'un vol. "Au-delà de l’aspect vol, ces gens viennent chez vous pour prendre quelque chose qui a beaucoup de valeur sentimentale. Les animaux sont maintenant en danger : ils sont sensibles aux maladies, à la lumière et ont une alimentation particulière".

Selon le gérant, ces singes écureuil se vendent entre 2 000 et 3 000 euros au marché noir.

"On ne fait pas de commerce d’animaux, mais on procède à des transferts. Ce sont d’anciens singes de laboratoire qui sont à la en retraite", pour cette raison le parc ne demande pas de remboursement pour le moment à son assurance.

Le singe écureuil est un animal sociable. "Un animal seul chez quelqu’un ça n’est pas possible, ces animaux vivent en groupe. Ceux qui sont restés chez nous et ont perdu leurs compagnons sont en détresse" affirme le gérant.

Des animaux sauvages

Les primates sont des animaux sauvages et il est interdit d'en détenir à son domicile en France.

Les petits animaux peuvent se montrer très agressifs. Jean-Michel Dupuyoo a été mordu par un lémurien il y a quelques années et il a fallu un mois pour soigner ses blessures.

Un singe écureuil pèse entre 700 grammes et un kilo, les mâles sont plus lourds que les femelles. Ils vivent entre 20 et 30 ans, mais sans soins corrects, ils ont une espérance de vie d’une année ou deux. Ces singes sont omnivores, mangent des insectes et des fruits et ont une alimentation riche en protéine.

"Le bon sens voudrait qu’on s'intéresse aux animaux en refuge comme les chiens, les chats ou les furets avant qu’on s’intéresse aux primates", s'agace le gérant du parc qui pense avant tout à la santé des petits singes. 

Pour toutes ces raisons, Jean-Michel Dupuyoo appelle toute personne qui aurait des informations sur ce vol à contacter la gendarmerie en appelant le 17. Il a d'ailleurs déposé une plainte dans les locaux des gendarmes samedi matin. C'est la gendarmerie de La Londe-les-Maures qui est saisie de l’enquête.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité