À découvrir dans le Var : l’orgue de la Basilique Royale de Saint-Maximin la Sainte-Baume

L’orgue de la Basilique Royale de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume a été conçu au 18eme siècle par le frère dominicain Jean Esprit Isnard. Ce chef d’œuvre avait failli être détruit lors de la révolution française.

L’orgue de la Basilique Royale de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume est un instrument d’exception conçu en 1772.
L’orgue de la Basilique Royale de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume est un instrument d’exception conçu en 1772. © F. Farrugia-FTV

L’orgue résonne au cœur de la Basilique Sainte Marie Madeleine à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume. Il est l’une des attractions phares de cette commune qui fait partie de l'aire d'attraction de Marseille - Aix-en-Provence, regroupant 115 villes.

Un chef d’œuvre musical et patrimonial

Avec 99% des tuyaux d’origine, il est, avec l’orgue de Poitiers, l’un des deux derniers modèles d’« orgue français ». Il avait été conçu par le frère dominicain Jean-Esprit Isnard de 1772 à 1774. Il est l'un des très rares grands instruments d'Europe à avoir conservé l'intégralité de ses 2 960 tuyaux d'origine. 

« On entend probablement le son qu’ont entendu les gens au 18e siècle » Emmanuel Arakelian, organiste

Cet instrument à clavier et à vent, fonctionne avec l’air envoyé dans les tuyaux. Les 2 960 tuyaux sont en majorité faits d’étain mais aussi de plomb ou d’or. La qualité du matériau ainsi que le diamètre des tuyaux influent forcément sur la qualité du son .

On entend probablement le son qu’ont entendu les gens au 18e siècle

Emmanuel Arakelian, organiste

Cet orgue exceptionnel a failli disparaitre lors de la Révolution française

En pleine période de grande violence, après la prise de la Bastille en 1789, les révolutionnaires pénètrent dans la Basilique Royale de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume. Les récits divers disent que la Marseillaise aurait été jouée avec cet orgue alors que les révolutionnaires voulaient piller la basilique et qu’ils auraient finalement décidé d’épargner l’instrument.

►Pour écouter les sonorités magiques de l’orgue de la Basilique Royale de Saint-Maximin

La restauration de l’orgue

En 1986, la question de la restauration de cet instrument de valeur se pose forcément. C’est finalement Yves Cabourdin, facteur d’orgues à Carcès, qui fut désigné pour effectuer une restauration complète de l’orgue entre 1986 et 1991.

L'orgue est l'un des très rares grands instruments d'Europe à avoir conservé l'intégralité de ses 2 960 tuyaux d'origine.
L'orgue est l'un des très rares grands instruments d'Europe à avoir conservé l'intégralité de ses 2 960 tuyaux d'origine. © F. Farrugia-FTV

Même si d’importantes réparations étaient nécessaires, le programme de restauration a respecté les divers éléments dans leur état.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture patrimoine histoire