À découvrir dans le Var : le bateau-ciment à Brignoles

Publié le
Écrit par Véronique Lupo .

Le bateau ciment est à découvrir au Musée des Comtes de Provence à Brignoles. Il fait partie des objets historiques et insolites des collections. À travers cette barque, une grande partie de l’histoire du débarquement en Normandie se dévoile.

En 1845, Joseph-Louis Lambot construit une barque au domaine de Miraval à Correns. Il ne le sait pas encore mais cet ingénieur français va devenir l’inventeur du ciment armé, qui donnera ensuite naissance au béton armé. Cette invention est à découvrir Musée des Comtes de Provence à Brignoles.

L’histoire du béton armé

Joseph Louis Lambot, né à Montfort-sur-Argens en 1814 et mort à Brignoles en 1887, est un homme pugnace et déterminé. Cet ingénieur français construit tout d’abord une barque au domaine de Miraval à Correns.

Mais il n’est pas satisfait de sa création. Alors il cherche un matériau plus résistant que le bois. Pour cette trouvaille, il commence  à fabriquer des caisses en bois pour ses légumes et ses fruits qu’il renforce ensuite avec du grillage avant de faire une pénible découverte : la rouille.

C’est alors qu’il décide d’enrober le grillage dans du ciment. Ainsi né le béton armé.

Une barque en béton armé exposée à l’Exposition Universelle à Paris

Sans plus attendre, il brevette son invention en 1855.

Puis il expose cette barque en béton armé à l’Exposition Universelle à Paris où il remporte un réel succès. Il est officiellement devenu l’inventeur du béton armé.

►Voir le reportage à Brignoles :

Un rôle crucial dans le débarquement en Normandie

En 1942, face à la pénurie d’acier, l’armée américaine fait construire 24 navires en béton.

Les barges de béton ont joué un rôle crucial  dans le débarquement en Normandie.

Camille Robillard, chargée des collections au musée des comtes de Provence

Les « digues Phoenix » étaient des digues faites d'assemblages de caissons de béton armé flottants, destinés à faire un port artificiel pour le débarquement allié en Normandie à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité