Barjols : dénoncée par la Fondation Brigitte Bardot, la fête du chien fait polémique

Ces chiens d'arrêt s'immobilisent en présence de petit gibier, ce qui permet au chasseur de tirer. / © Christian Watier / MAX PPP
Ces chiens d'arrêt s'immobilisent en présence de petit gibier, ce qui permet au chasseur de tirer. / © Christian Watier / MAX PPP

A Barjols, depuis 27 ans, la fête du chien est une tradition. Mais parmi les nombreuses animations prévue ce dimanche 4 août, les démonstrations de chiens d'arrêt ou encore de chasse à courre ne sont pas du goût de certains, dont la Fondation Brigitte Bardot, qui dénoncent un hymne à la chasse.

Par Catherine Lioult

Barjols est une petite commune varoise de la Provence Verte connue pour ses 38 fontaines et lavoirs. 
 


Elle est au centre d'une polémique : comme chaque année, l'ancien stade accueillera ce dimanche 4 août la traditionnelle fête du chien, 27e édition, avec le soutien de la commune et du département du Var.
A Barjols, cette fête, organisée par un habitant lui-même chasseur, Daniel Gervasoni, est une tradition. Elle attire 1 500 à 2 000 personnes. Le programme est varié et met en scène des canidés pour des démonstrations de chasse au petit gibier, de chasse à courre.
Des activités qualifiées de barbares pour la Fondation Brigitte Bardot qui ne cache pas sa colère sur sa page Facebook.

 

La plus célèbre des Tropéziennes, Brigitte Bardot, a d'ailleurs écrit une lettre à Benjamin Demirdjian, le maire de la commune, et lui demande de ne pas être complice d'une "telle mascarade".

Barjols a bien d'autres arguments à proposer que faire étalage de ces pratiques scandaleuses qui ne séduisent plus qu'une poignée de barjots.


écrit-elle ans ce courrier en date du 30 juillet.
Et depuis, l'affaire fait grand bruit. Les commentaires se multiplient sur les réseaux sociaux pour dénoncer cet événement.

J'habite dans le Var et je n'étais vraiment pas au courant de cette pratique lors de ces Foires aux Chiens. Comment peut on encore faire de la chasse un exemple ???? Les viandards ont tout tué. Notre Département n'a plus d'oiseaux, plus de faisans, plus de lièvres. Il y a ceux qui respectent, mais il y a surtout ceux qui ne respectent pas et qui ne sont là que pour remplir leur congélateur ou bien afficher un trophée


répond Jacquie Grosso sur la page de la Fondation Brigitte Bardot.


La fédération de chasse du Var dénonce un acharnement

 
L'affiche de l'édition 2019 de la fête du chien de Barjols. / © Fête du chien
L'affiche de l'édition 2019 de la fête du chien de Barjols. / © Fête du chien

L'organisateur de la manifestation, Daniel Gervasoni,  joint par téléphone, se dit effondré par ce qu'il qualifie de "déferlement de haine". Les messages laissés sur son téléphone font état d'insultes, il a porté plainte ce jeudi à la gendarmerie.  Sur les réseaux sociaux, il a donné comme consigne de ne pas répondre aux provocations. Quand à Marc Meissel, président de la fédération de chasse du Var, joint par téléphone, il explique avoir répondu par courrier aux attaques de la Fondation Brigitte Bardot. Il dit comprendre les personnes "anti chasse", mais dénonce un acharnement, et un comportement intolérant face à un loisir qui concerne 18.000 personnes dans le Var et qui n'est pas illégal. 
Il demande donc aux chasseurs de venir à Barjols et d'apporter leur soutien aux organisateurs et au maire de la ville, "dans le calme et la sérénité". 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus