Dans le Var, un "radar fou" aurait flashé plus de 50 fois la même automobiliste

Plus de cinquante PV, c'est la douloureuse expérience racontée par des automobilistes dans le Var. Le radar flasherait beaucoup trop. La presse quotidienne régionale en avait fait état début septembre, le mystère reste entier. La préfecture du Var attend le retour de ses services. 

Un radar tourelle comme celui-ci, flasherait trop, selon les automobilistes varois
Un radar tourelle comme celui-ci, flasherait trop, selon les automobilistes varois © Philippe TRIAS MaxPPP
Le radar tourelle installé en 2019 (à la place d'un radar classique) sur la RD560 serait devenu "fou". Entre Seillons-Source-d'Argens et Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, un radar tourelle qui flashe dans les deux sens, serait "mal calibré" selon des automobilistes varois. 
 
C'est sur cette RD560 qu'il est installé :
Sur cette route, la vitesse est limitée à 70km/h. De nombreux automobilistes se sont plaints du fonctionnement abusif du radar.
Sur les réseaux sociaux les témoignages se multiplient, une jeune femme explique, par exemple, en être à huit contraventions entre elle et son compagnon. Elle se dit dans l'incompréhension, car elle assure ne pas dépasser la limitation de vitesse.

Un autre, explique avoir ses 12 points jusqu'au 20 mars, 14 contraventions plus tard le compte n'y est plus.

J'en suis à plus de 55 PV, je prenais cette route plusieurs fois par jour depuis des années

Audrey Sanner, automobiliste

Avec plus de 55 PV pour des infractions allant de 71 à 90 km/h, Audrey Sanner, est un peu devenue le symbole des automobilistes qui se disent lésés. Elle dit avoir reçu plus de cinquante procès verbaux suite à des infractions pendant le confinement.

"J'ai même fait vérifier ma voiture. Au cas où il y aurait un dysfonctionnement du tableau de bord, mais non." explique la jeune femme. Elle avait (jusqu'au mois de mars) ses douze points. Aujourd'hui, si elle reconnait les infractions, elle perdrait son permis et devrait s'acquitter d'une somme très élevée. Audrey Sanner est très inquiète. La bonne nouvelle, si on peut dire, c'est qu'elle a déménagé, pour se rapprocher de son travail et ne passe donc plus par la route du radar.

Du jour au lendemain le radar ce serait donc "déréglé". Un groupe Facebook centralise les "victimes potentielles" du radar. A ce jour, selon le fondateur, 72 personnes se sont manifestées et 392 contraventions ont été recensées depuis le mois de mars. Les membres du groupe envisage de solliciter le défenseur des droits pour étudier les recours possibles.
 
Le maire de la commune de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume a réagi auprès de nos collègues de France 2, il dit partager les doutes des automobilistes et assure son soutien. 

D'autres témoignages regrettent le laps de temps trop long entre ladite contravention (pendant le confinement) et la réception du procès verbal (en juin). Selon une internaute elle aurait pu éviter les autres contraventions si, la première  (une forme d'avertissement), avait été reçue plus tôt. 

La préfecture a saisie ses services

Contactée par la presse quotidienne régionale (le 11 septembre), la préfecture du Var a saisi ses services pour se renseigner.
Au 22 septembre, elle nous indique être toujours en attente de la réponse du département de contrôle automatisé (DCA) qui est rattaché à la délégation à la sécurité routière. La préfecture précise, concernant le fonctionnement de ces radars tourelle, qu'ils flashent dans les deux sens et retiennent une vitesse inférieure à celle constatée. 

Selon le bilan 2019 publié par l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière : "l’année 2019 présente une stabilisation de la mortalité routière. 3 498 personnes sont décédées sur les routes de France (+10 par rapport à 2018)."
La vitesse excessive ou inadaptée est la première cause d’accidents mortels et la majorité des accidents a lieu hors agglomération. 
Contester une amende de radar automatique
Vous pouvez contester une amende si vous avez prêté ou vendu votre véhicule ou s'il a été volé. Pour contester la vérité de l'infraction il faut motiver sa demande et prouver sa bonne foi.
  • Vous avez 45 jours à partir de la date d’envoi du PV pour demander son invalidation.
  • Vous pouvez le faire : soit par le formulaire en papier, soit par internet
  • Vous n'avez pas à payer la contravention (attention : vous ne pouvez plus contester si vous avez payé l'amende. En effet, payer l'amende signifie que vous reconnaissez avoir commis une infraction)
  • En revanche, on peut vous demander de verser un montant de "consignation" en cas de contestation de la vérité de l'infraction notamment. 
  • Vous pouvez demander le cliché de votre infraction 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité transports économie