Ce Varois récupère les balles de golf égarées par des joueurs, y compris au fond de l'eau et c'est son métier

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.LIOULT ET E.AMBROSINI

Il est le roi de la récup ! Dans le département du Var, Jérôme Dugué a fait de son métier le ramassage de balles de golf. Il y en a beaucoup sur les parcours, y compris au fond des étangs. Forcément, pour les récupérer, il faut plonger ! 

L'image prête forcément à sourire !

Ce jour-là, nous sommes sur un parcours de golf de Barbaroux à Brignoles, dans le département du Var, et il s'apprête à faire... son métier !

Une fois équipé, ce qui prend jusqu'à une heure, Jérôme Dugué va ramasser partout, y compris au fond des points d'eau, des balles de golf mal lancées, que les sportifs ne récupèrent pas et pour cause !

Pour cela, il faut plonger souvent pendant de longues heures dans des conditions pas forcément réjouissantes. Nous ne sommes pas dans un lagon, avec des poissons de toutes les couleurs. L'eau est à 6 degrés, et franchement, même avec une combinaison, c'est très froid !

On est dans la nuit totale, dans l'eau il y a des morceaux de bois, des troncs d'arbres, des roches, des carpes énormes qui viennent nous frôler, des ragondins qui sont très curieux ! C'est un milieu austère, oppressant !

Jérôme Dugué, ramasseur de balles de golf

La maladresse des uns, fait malgré tout son bonheur.

Depuis 5 ans, cet ancien enseignant de la discipline (comme son père et son oncle) a décidé de conjuguer cette activité avec une autre passion, la plongée, pour faire de la r"écup".

Car notre homme en est convaincu :

Le plastique, ce n'est jamais bon pour l'environnement. Les balles se délitent dans l'eau et polluent l'écosystème. J'ai conscience de faire un acte écologique !

Jérôme Dugué

La pêche est souvent très bonne. Jérôme peut ramasser jusqu'à 5 000 balles par jour.

L'aventure ne s'arrête pas là, il y aura d'autres étapes. 

Trier et nettoyer

Jérôme, 44 ans  trie ensuite les balles dans son atelier à Hyères. Il y en a des blanches, des colorées, des presque neuves et des usagées.

La marque aussi compte, certaines sont plus prisées que d'autres.

Vient ensuite la phase de nettoyage, dans les machines adaptées munies de brosses à l'intérieur.

Pour les très bonnes marques, bien lavées, les balles recyclées se confondent avec les balles neuves.

Jérôme Dugué

Pour finir, elles sont repackagées et revendues d'occasion. Jérôme Dugué a le statut d'autoentrepreneur.

Il revend ses balles dans le monde entier, il prépare une cargaison de 30 000 pièces pour le Canada. Et si on lui demande si l'affaire est rentable, il répond non sans humour que les joueurs y trouvent largement leur compte. 

C'est monstrueux, la différence de prix, c'est 60 % moins cher !

Jérôme Dugué

Ils ne seraient que deux à pratiquer cette activité dans le département.

Cette année sera sans doute un peu moins faste que les précédentes. Les golfs ont été fermés pendant plusieurs mois, en raison du confinement.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité