Aladin, l'application de géolocalisation pour les autistes conçue par un chef d'entreprise de Draguignan

Aladin est un système de géolocalisation préconisé pour les autistes. / © E.FELIX / FTV
Aladin est un système de géolocalisation préconisé pour les autistes. / © E.FELIX / FTV

Cette application permet aux parents d'établir si nécessaire un périmètre au delà duquel l'enfant n'a pas le droit de sortir. Ils peuvent localiser leur petit s'il échappe à leur vigilance.

Par Catherine Lioult

L'autisme est une pathologie qui présente de nombreux degrés ( léger, modéré ou sévère ). Ce fonctionnement cérébral différent apparaît généralement pendant la petite enfance avant l'âge de 3 ans. Il  se manifeste par de grosses difficultés de communication avec des troubles du langage, du comportement et des réactions sensorielles inhabituelles.
Un enfant en promenade peut comme tous les petits échapper à la vigilance de ses parents mais il n'aura pas la notion du danger. Il restera passif et ne saura pas ou ne pourra pas demander de l'aide. On parle généralement de troubles du spectre autistique.
 

Un système de géolocalisation


Un chef d'entreprise dracénois, Stéphane Brackez a ainsi conçu un dispositif d'alerte. Il a créé une petite balise.
 
Cette petite balise, couplé à une application, permet de localiser l'enfant perdu. / © A.DEQUIDT / FTV
Cette petite balise, couplé à une application, permet de localiser l'enfant perdu. / © A.DEQUIDT / FTV

Et cette balise est vraiment minuscule, pas plus grande qu'une pièce de deux euros. Pour preuve : elle ne fait que 23 millimètres de hauteur, pour un poids de 16 grammes seulement.  L'application Aladin permet sur le téléphone de localiser la personne disparue à 5 mètres près. Elle permet aussi d'établir un périmètre dans lequel l'enfant est autoriser à évoluer. Au delà, ça bippe !
Le projet a été présenté ce mardi à Draguignan. / © A.DEQUIDT / FTV
Le projet a été présenté ce mardi à Draguignan. / © A.DEQUIDT / FTV

Présenté au grand public ce mardi, Aladin n'est pas encore commercialisé mais il devrait révolutionner la vie des parents. Il pourrait voir le jour dans plus de 150 pays et l'application est potentiellement transposable à des malades d'Alzheimer et les mal ou non voyants.

Sur le même sujet

Les + Lus