• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

L'anémie infectieuse de retour chez les chevaux dans le Var

Fuego, le cheval des Ghibaudo, a été euthanasié à cause de l'anémie infectieuse. / © France 3 Côte d'Azur
Fuego, le cheval des Ghibaudo, a été euthanasié à cause de l'anémie infectieuse. / © France 3 Côte d'Azur

Un cas d'anémie infectieuse équine a été détecté à Lorgues dans le Var. Un cheval a du être euthanasié. 

Par Léa Bouquet

Il n'y avait aucun signe annonciateur. Fuego, le cheval des Ghibaudo, a été euthanasié à cause de l'anémie infectieuse. Cette maladie du sang, qui touche les chevaux, s'attaque aux globules rouges et reste très difficile à détecter. "Il y a peu de temps encore, il était en pleine santé", explique le propriétaire, Eric Ghibaudo, dans un mail. Aujourd'hui, Eric et sa femme réclament un dépistage systématique des équidés "tous les ans ou pour chaque vente de chevaux".
 

Une maladie invisible

La maladie avait déjà touché le Var lors de précédents épisodes en 2000 et 2009. Le virus se transmet essentiellement par l'intermédiaire des insectes piqueurs hématophages. La maladie peut se déclarer à tout moment chez un cheval porteur sain, qui peut lui même contaminer d'autres animaux. Les symptômes restent en revanche quasi invisibles, tant que les chevaux ne subissent pas de test sanguin. 
 

► Retrouvez le sujet de notre rédaction, diffusé le mercredi 17 janvier :


Le cas de Fuego attire les critiques

Pour les propriétaires, la perte de Fuego est un réel coup dur. "Il a été le rayon de soleil de ma femme, poursuit Eric Ghibaudo. Dix-neuf ans d'amour fusionnel, où les paroles ne servent à rien."
Selon ses dires, le couple a été récemment victime de critiques dans son entourage et sur les réseaux sociaux. Accusés d'avoir "planqué des chevaux malades de 2000 et 2009", les Ghibaudo contre-attaquent. "Il n'est plus le temps de chercher des coupables mais de vaincre cette saleté de maladie. La maladie n'est de la faute de personne. Par contre, ce qui est de notre responsabilité à tous, c'est de l'éradiquer." 

Quelques autres cas d'anémie infectieuse auraient été détectés dans le Var. Il est en tout cas impossible à ce jour de déterminer si Fuego en est à l'origine. 
 

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus