Changement de vie : Ex-secrétaire commerciale, une Varoise se reconvertit dans l'élevage de poules

Bettina Bodin mise tout sur la qualité. Elle élève des poules et produit des oeufs bio. / © France 3 Côte d'Azur
Bettina Bodin mise tout sur la qualité. Elle élève des poules et produit des oeufs bio. / © France 3 Côte d'Azur

Elle a laissé tomber les dossiers pour faire de l'élevage. Bettina Bodin, ex-secrétaire commerciale, est désormais éleveuse de poules à Figanières, dans le Var. Un métier qui n'est pas de tout repos. 

Par Léa Bouquet

Fini les dossiers et la prise de rendez-vous. Bettina Bodin, secrétaire commerciale pendant 27 ans, s'est reconvertie dans l'élevage de poules il y a quelques années. Aux côtés de son mari, elle a monté son exploitation agricole "Poules and Coqs", située à Figanières dans le Var.

Faverolles, Gâtinaise, Vorwerk, Noire du Berry... L'agricultrice élève une quinzaine de races anciennes, 70 reproducteurs et une bonne centaine de poules pondeuses, qu'elle propose directement à la vente. 

Bettina Bodin, ex-secrétaire commerciale, s'est lancée dans l'élevage de poules

Premiers pas dans l'agriculture

Cette nouvelle vie au grand air a demandé beaucoup d'investissement. Bettina a eu à coeur de tout miser sur la qualité et de respecter les normes du label bio. Mais pour l'instant, l'exploitation a du mal à récolter les fruits de tous ses efforts.

Mes poules vivent grâce à la vente des oeufs. Moi, on verra plus tard ! 


Les races anciennes font déjà la réputation de l'exploitation. Avec leurs caractéristiques, elles savent séduire une clientèle exigeante, à la recherche de jolies poules en bonne santé.

Encore et toujours de l'administratif !

Entre la réception des clients, la vente des œufs sur le marché et les soins quotidiens que demandent ses animaux, l'ancien métier de sécrétaire de Bettina lui est toujours bien utile.

"Heureusement que j'ai fait ça avant !, s'exclame-t-elle. Parce que si je n'étais pas rigoureuse dans les papiers, ça ne pourrait pas être possible".

Avec de la rigueur, Bettina s'est donc offert une nouvelle vie, sans horaires et entourée de ses animaux.

A lire aussi

Sur le même sujet

Ligne Nouvelle Marseille-Nice : un projet à 10, 20 ou 30 ans...

Les + Lus