Cotignac, Entrevaux, Saorge... La région Paca compte désormais 22 "plus beaux villages de France"

Le label, très sélectif, récompense les plus beaux sites de France. Une distinction qui permet de renforcer l'attractivité touristique de ces communes souvent rurales. Et que les maires font tout pour garder sur le long terme.

Depuis septembre, la région Paca compte désormais 22 "plus beaux villages de France". Ce qui la classe en position de tête, puisqu'elle rassemble 1/8e des 176 villages classés !

Var et Vaucluse comptent à eux seuls 13 villages classés

Dans le détail, c'est le département du Vaucluse qui arrive en tête avec pas moins de 7 villages classés (Venasque, Gorges, Roussillon, Ménerbes, Séguret, Lourmarin et Ansouis), juste devant le Var (6 villages classés, voir plus bas).

Les moins richement dotés sont les Bouches-du-Rhône (un seul site, celui des Baux de Provence), les Hautes-Alpes (deux villages : La Grave et Saint-Véran) et les Alpes-de-Haute-Provence (2 villages, dont un tout récent). 

Deux villages classés dans les Alpes-de-Haute-Provence

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, c'est Entrevaux qui vient d'être élu. Située à l'extrême sud-est du département, cette cité médiévale aux superbes ruelles est dotée d'une citadelle exceptionnelle. Elle rejoint ainsi Moustiers-Sainte-Marie, autre cité très touristique du département.

Quatre villages classés dans les Alpes-Maritimes

Dans les Alpes-Maritimes, Saorge vient de décrocher le prestigieux label. Elle rejoint ainsi Coaraze, Saint-Agnès et Gourdon, eux aussi primés dans le département.

Une belle récompense pour ce village de la vallée de la Roya, qui abrite un monastère emblématique, de nombreuses églises, mais aussi une chapelle du 17ᵉ siècle aux plafonds ornés de fresques, qui vient d'être entièrement rénovée. Comme le montre notre reportage tourné il y a quelques jours.

Six villages classés dans le Var

Dans le Var, 6 communes détiennent ce prestigieux label : Tourtour, Bargème, Seillans, Gassin, Le Castellet, et Cotignac.

Ce dernier village vient de recevoir ce prestigieux titre. Une récompense pour Jean-Pierre Veran, maire de ce petit village typique de la Provence verte.

Il faut dire que ce label a été l'aboutissement de 25 ans de travaux dans sa commune. Piétonnisation du cours Gambetta, rénovation de la place de la mairie et, aujourd'hui, de la place Joseph Sigaud... "Je réalise à peu près 1 million d’euros de rénovations par an", précise l'édile.

Une véritable transformation depuis 1997, qui a fait de Cotignac un haut lieu du tourisme varois, notamment en été, où le village triple en population.

Parmi ses curiosités, ses célèbres maisons troglodytes, blotties au pied d'un immense rocher de tuf de 400 mètres de long sur 80 mètres de haut.

Tourtour fait tout pour garder son label

Autre lauréat, Tourtour, "village dans le ciel", qui trône fièrement à plus de 630 mètres d'altitude.

Un village qui a été l'un des premiers dans la région à décrocher le label, en 1990. Mais encore faut-il le conserver. Pour ce faire, le maire et ses adjoints redoublent d'efforts.

Nous faisons un gros travail pour améliorer constamment le village. Cela passe par la rénovation des façades, du mobilier urbain, du stationnement ou du fleurissement 

Fabien Brieugne, maire de Tourtour

En 2015, Tourtour avait aussi été sélectionné pour l'émission "Le village préféré des Français", animée par Stéphane Bern. Une belle visibilité, même si la cité s'était finalement classée 13ème sur 22 communes dans toute la France.

Un label très prisé des touristes

Le label "Plus beau village de France" est particulièrement prisé. Il est très "prescripteur", comme aiment à le rappeler les professionnels du tourisme. "On a souvent des visiteurs qui viennent parce qu'ils ont vu le panneau, ou qu'ils sont au courant que le village est classé", confirme Kezia John, agent d'accueil à l'office du tourisme du village.

C'est le plus beau label, le plus prisé des Français. C'est donc essentiel de l'avoir. Ce qui serait terrible, ce serait de le perdre...les incidences seraient énormes !

François Brieugne, maire de Tourtour

Trente critères très sélectifs

Mis sur pied en 1982 par Charles Ceyrac, maire de Collonges-la-Rouge (Corrèze), le label est devenu un véritable emblème.

Aujourd’hui, le réseau compte 176 villages répartis dans 14 régions et 70 départements

Pour y prétendre, chaque village doit répondre à 3 critères éliminatoires : avoir une population inférieure ou égale à 2 000 habitants, posséder deux sites ou monuments protégés (monument historique…) et attester de sa volonté d’adhésion par délibération municipale.

Mais pour la labellisation, une trentaine d'autres critères sont pris en compte et réévalués tous les 5 à 8 ans. Une manière d'obliger les communes à toujours viser l'excellence.

Retombées économiques pour la Région Sud

Avec 22 villages labellisés, la Région Provence Alpes-Côtes d'Azur a donc de quoi confirmer son statut de destination touristique leader en France. Et avec elle, des retombées économiques très importantes pour les commerces, restaurants et hôtels des villages concernés.

De quoi renforcer encore la place du tourisme : le secteur représente 20 milliards d’euros de recettes annuelles sur le territoire régional, soit 13% du PIB.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité