Sècheresse : qu'avez-vous le droit de faire (ou pas) avec l'eau dans les Alpes-Maritimes et le Var ?

Face au manque d'eau, les services de l'État ont pris des mesures pour préserver la précieuse ressource. Arrosage, lavage, piscine… On vous explique tout ce qu'il est possible ou pas de faire en cette période de sécheresse de Menton à Toulon. (Article du 26 juin 2022).

Mise à jour le 2 août - les restrictions dans le Var sont les suivantes :

Le débit des fleuves et rivières, le niveau des nappes phréatiques et l'état des arbres et des plantes, le manque d'eau se fait sentir partout cet été. 

Les préfectures des Alpes-Maritimes et du Var ont déclenché l'alerte sécheresse pour préserver cette ressource essentielle et cette alerte implique le respect d'un certain nombre de règles en fonction de votre commune de résidence. 

Les amendes pour non-respect de ces règles peuvent atteindre 1 500 euros, 3 000 euros en cas de récidive.

Dans les Alpes-Maritimes

Le département des Alpes-Maritimes est divisé en trois zones par l'arrêté de la préfecture : 

  • Crise sécheresse 
  • Alerte sécheresse renforcée
  • Vigilance sécheresse

Seules les communes en crise et en alerte sécheresse sont concernées par des interdictions, les communes placées en vigilance sécheresse sont visées par des mesures de prévention. Des contrôles sont déjà en cours.

Retrouvez votre commune sur notre carte. Les autres villes et villages qui n'apparaissent pas sont en vigilance. 

Arrosage

Si votre village ou votre ville est en alerte, il est interdit d'arroser votre potager ou votre pelouse entre 9 heures et 19 heures, période de chaleur au cours de laquelle l'eau s'évapore plus facilement.

L'arrosage est même totalement interdit (sauf rares exceptions) pour une partie du département placée en "crise sécheresse" par la préfecture.

Pour les agriculteurs installés sur ces communes en crise, il est possible d'arroser les cultures maraîchères et spécialisées de 19h à 9h avec au moins 40% de réduction des prélèvements en eau.

Dans les autres zones concernées par l'alerte sècheresse, la réduction des prélèvements doit être de 20% concernant ces cultures.

Les golfs sont aussi concernés. En termes de consommation, un 18 trous a besoin de 5 000 m3/jour, ce qui correspond aux besoins d'une collectivité de 12 000 habitants.

Les golfs en zone alerte sécheresse renforcée doivent réduire leur consommation d'eau de 20% et ne peuvent plus arroser qu'entre 19h et 9h.

Lavage

En zone de crise et en zone d'alerte sécheresse, le lavage des véhicules et engins est totalement interdit sauf exceptions concernant les stations de lavage notamment.

Les terrasses, les façades et la voirie ne doivent pas être lavées sauf impératif sanitaire pour les communes en crise, il est autorisé uniquement sous pression pour les communes en alerte. 

Les industriels, les artisans et les commerçants doivent également réduire de 20% leur consommation d'eau hebdomadaire.

Piscine, bassins et plans d'eau

En zone de crise comme en zone d'alerte, il est interdit de remplir les bassins, les piscines et les plans d'eau.

La mise à niveau est autorisée uniquement pour raison sanitaire et pour les piscines municipales avec autorisation du maire. Cette règle concerne les communes du département en alerte sécheresse renforcée.

En zone d'alerte et de crise, les jeux d'eau sont interdits (sauf exceptions) et les fontaines à l'arrêt sauf si elles fonctionnent en circuit fermé.

Dans le Var

Le département du Var est lui divisé en 4 zones par un arrêté de la préfecture

  • Crise sécheresse
  • Alerte renforcée
  • Alerte sécheresse
  • Vigilance sécheresse

Seules les communes en crise, en alerte renforcée et en alerte sécheresse sont concernées par des interdictions, les communes placées en vigilances sécheresse sont visées par des mesures de prévention. 

Retrouvez votre commune sur notre carte. En noir, les zones en crise sécheresse, en rose celles en alerte renforcée et en orange celles en alerte sécheresse. Toutes les autres communes sont en vigilance. 

Arrosage

Il est totalement interdit d'arroser votre pelouse, vos fleurs, vos arbres et les espaces verts dans les communes en crise sécheresse et en alerte renforcée, soit 81 communes du Var.

Comme dans les Alpes-Maritimes, il est strictement interdit d'arroser votre potager dans les communes en crise sécheresse, à Saint-Zacharie et Riboux.

Dans les 79 communes en alerte renforcée, il est possible d'arroser son potager entre 20h et 8 h seulement et en réduisant de 40% l'eau habituellement utilisée pour cet arrosage.

Pour les agriculteurs installés sur les communes en crise, il est interdit d'arroser à l'exception des cultures maraîchères et de la vigne plantée il y a moins de 3 ans. En zone renforcée, ils doivent diminuer leurs prélèvements de 40% et en zone d'alerte, de 20%.

Très gros consommateurs en eau, les golfs en zone alerte renforcée doivent réduire leur consommation d'eau de 60% et ne peuvent plus arroser que la zone appelée "green" entre 19h et 9h.

Lavage

En zone de crise le lavage des véhicules, des engins et de la voirie est strictement interdit sauf impératif sanitaire.
En zone d'alerte renforcée comme en zone d'alerte, ce lavage est autorisé uniquement s'il est réalisé à haute pression ou par des professionnels.

En zone d'alerte sécheresse, il est possible de laver son véhicule ou son engin nautique ayant une obligation réglementaire ou technique dans les stations spécialisées.

Piscine, bassins et plans d'eau

Il est strictement interdit de remplir les piscines dans toutes les communes concernées par les mesures. La mise à niveau peut se faire uniquement dans les piscines accueillant du public. 

Les bassins et les plans d'eau peuvent être mis à niveau pour les usages commerciaux et dans certains autres cas uniquement dans les zones d'alerte renforcée et d'alerte. 

Les fontaines sont fermées sauf exceptions.

Amendes et contrôles

Des contrôles ont eu lieu vendredi 24 juin dans les Alpes-Maritimes qui ont donné lieu à la rédaction de rapports pour manquement administratif.

En clair, aucune amende n'a pour l'instant été dressée. Stéphane Liautaud, chef de service et ingénieur divisionnaire dans les travaux publics de l'Etat, explique qu'il y a en tout 6 agents pour tout le département en comptant des agents de l'Office français de la biodiversité (OFB).

"Au golf d'Opio, j'ai constaté un arrosage à 11h" explique-t-il. Il ajoute : "Au port Galice, à Antibes, des hommes arrosaient leur bateau à grandes eaux en plein jour".

Pas d'amende, mais Stéphane Liautaud promet qu'il va revenir pour voir si la règle est respectée et que, cette fois-ci, il transmettra les dossiers au procureur de la république.

Une nouvelle communication du préfet des Alpes-Maritimes est prévue au sujet de la sécheresse cette semaine.

L'intensité et le nombre des contrôles pourraient augmenter et l'extension de la "crise sécheresse" pourrait toucher de nouvelles communes.