Découverte d'un obus dans le Var : un obus au phosphore découvert, une partie de la population confinée

Depuis 12h20, une partie de la population de la commune a été confinée et évacuée ce jeudi 30 mars après la découverte d'un obus de 75 mm de diamètre pour 90 cm de long, qui laissait échapper de la fumée. Les pompiers appellent à la vigilance, car ces émanations ne doivent absolument pas être respirées.

Les sapeurs-pompiers du Var sont mobilisés depuis la mi-journée à Bagnols-en-Forêt pour une intervention chimique. Lors d'une opération de débroussaillement, les ouvriers ont découvert un obus, qui s'est mis à dégager une importante fumée blanche.

Il a été découvert à proximité de la station d'épuration.

De source policière sur place, un quartier a été confiné, la circulation perturbée aux abords de cette zone.

Un obus au phosphore découvert

Après une prise de contact avec le service de déminage de la Sécurité civile, les premières constatations laissaient envisager la présence d'un obus au phosphore datant de la Seconde guerre mondiale. Une munition d'un calibre de 75 mm pour une longueur de 90 cm.

Le SDIS 83 rappelle des règles de sécurité importantes : il faut procéder à la mise en place d'un périmètre de sécurité de 500 mètres autour de l'objet. La population doit rester confinée dans cette zone

La fumée pourrait présenter un important danger pour la santé, elle ne doit surtout pas être inhalée. 

La RD 4 est fermée à la circulation dans les deux sens de circulation aux abords de la station d'épuration, le lieu où a été découvert l'obus. L'endroit se trouve à une centaine de mètres des premières habitations. La mairie a fait savoir que l'itinéraire de substitution est la RD47, la route menant au Muy.

Une équipe de démineurs de la Sécurité civile de Marseille s'est rendue sur les lieux, elle est arrivée à 14h10.

Peu avant 15h, une reconnaissance de l'obus est faite par des binômes de sapeurs-pompiers et de démineurs, tous sont équipés d'une protection respiratoire. 

Un des personnels présents sur le site au déclenchement de l'intervention a été pris en charge par les secours et transporté sur un centre hospitalier.

L'obus ne fume plus. Le SDIS 83 a fait savoir à 15h45 qu'"après avoir émis quelques dernières vapeurs lors de sa manipulation par les spécialistes, il a été vérifié que toute la substance active avait fait réaction. Il n'y a plus de danger, si ce n'est au contact de l'obus".

Les démineurs ont précisé au SDIS que cette munition n'avait pas vocation à exploser. Il s'agit d'un obus incendiaire, ou simplement destiné à laisser s'évaporer son contenu toxique à l'impact. 

Le périmètre d'exclusion a été levé, tout comme le confinement de précaution. La circulation a pu reprendre sur la RD4, le dispositif de secours a ainsi été allégé.

Un dispositif conséquent

En plus de l'unité spécialisée des démineurs marseillais, le SDIS 83 dispose sur place d'un engin urbain de lutte contre l'incendie, un engin porteur d'eau, et un véhicule contre les feux de forêt.

Une ambulance est également sur place, avec un poste de commandement mobile, une unité d'intervention Risques Chimiques ainsi que quatre véhicules de commandement.

Au total, ce sont 27 sapeurs-pompiers qui sont déployés sur cette intervention, commandés par un Chef de Colonne.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité