Saint-Raphaël : les déchets des cantines transformés en compost pour les agriculteurs

Publié le

Dans le Var, la commune de Saint Raphaël recycle les déchets alimentaires de ses cantines scolaires. Après traitement, ils sont utilisés par des agriculteurs locaux.

Et si la purée de carottes de vos enfants contribuait à la nourriture de demain ? Á Saint-Raphaël, dans le Var, c'est le cas ! On vous explique.

Notre équipe de journalistes s'est rendue dans l'une des écoles de la commune et, à la fin du repas, contrairement à d'autres établissements, les 120 élèves présents sont déjà des pros du recyclage.

"Les pots de yaourts vont dans la poubelle jaune et la nourriture, on la met dans la poubelle orange", expliquent en cœur les enfants. En parallèle, pour qu'ils prennent conscience de l'enjeu de ne pas gaspiller, les déchets alimentaires sont pesés en temps réel lorsqu'ils jettent leur assiette.

Olivier Inghilleri, directeur du service éducation de Saint-Raphaël, précise : "On essaye de les sensibiliser le plus tôt possible, avec différentes actions pédagogiques et en s'appuyant sur des supports numériques".

Des déchets chauffés à 300 degrés 

Les déchets alimentaires des 14 écoles de la ville sont ensuite rassemblés dans une déchetterie. Ils vont passer dans des machines que l'on appelle des "déshydrateurs".

Ils y sont malaxés pendant 18 heures et chauffés à plus de 300 degrés.

Direction une plateforme de compostage 

Après cette étape, les restes de la cantine ressemblent à un substrat de couleur ocre. Ils sont alors beaucoup plus légers et moins compacts.

Les déchets peuvent ensuite être acheminés jusqu'à une plateforme de compostage où ils vont être maturés entre six et dix-huit mois. 

Ce compost de qualité va être réutilisé par des agriculteurs ou des viticulteurs du territoire.

Sylvie Blanc, adjointe à la mairie en charge du tri des déchets et de l'écologie.

Cette année, 35 à 40 tonnes de déchets alimentaires ont ainsi été revalorisées à Saint-Raphaël.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité