Incendie dans le Var : le deuxième corps retrouvé est celui de la jeune femme de 32 ans portée disparue

Virginie Spiwack, 32 ans, venue passer des vacances dans un gîte du Val de Gilly, près de Grimaud, était portée disparue après un appel inquiétant lundi soir. Elle a été retrouvée morte, bloquée par l'incendie.

Après deux journées sans victime humaine, le sinistre a fait ses deux premiers morts mercredi 18 août, deux corps calcinés retrouvés dans une maison touchée par les flammes, sur la commune de Grimaud, au coeur du massif des Maures.

En annonçant ces deux premiers décès, en plus de 24 blessés légers (19 civils, victimes d'intoxications, et sept sapeurs pompiers),

Virginie Spiwack, jeune femme de 32 ans, portée disparue depuis lundi soir alors qu'elle séjournait dans un gîte à Grimaud (Var), serait la seconde victime. Elle se serait retrouvée prise au piège par les flammes avec le propriétaire du gîte. 

Les faits 

Virginie Spiwack a disparu depuis lundi 16 août minuit. Après un appel de désespoir à sa famille disant qu'elle était encerclée par les flammes, la jeune femme de 32 ans n'a plus donné de signes de vie.

Voila la description physique de Virginie Spiwack transmise par sa famille, inquiète de ne pas avoir de nouvelles : "Elle fait assez jeune, mesure un peu plus de 170 cm, a des tâches de dépigmentation sur les mains et les pieds (vitiligo), et une grosse cicatrice sur le genou gauche (30 cm de long et 3 cm de large)."

Venue pour quelques jours de vacances afin de se reposer toute seule dans un gîte du Val de Gilly, dévasté par les flammes. Des membres de sa famille, résidant comme elle en Ile-de-France, sont arrivés sur place pour tenter de la retrouver. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité