Interdits sur les routes pour ce weekend chargé, de nombreux poids lourds en infraction dans le Var

Sur 24 poids lourds contrôlés par la gendarmerie dans le Var, 15 n'avaient pas le droit de circuler ce samedi.

Un péage embouteillé ce samedi 8 août.
Un péage embouteillé ce samedi 8 août. © Martin BUREAU / AFP
En début d'après-midi il fallait près de 3h40 heures pour relier Lyon et Orange au lieu de 1h35 d'habitude. De nombreux automobilistes sont sur les routes pour ce weekend de chassé-croisé et comme chaque année, des mesures sont prises pour fluidifier la circulation noire dans le sens des départs et rouge dans le sens des retours.
La circulation des poids lourds de plus de 7,5 tonnes était interdite de 07h à 19h, et celle des autocars transportant des enfants de 00h à minuit. Certains chauffeurs et leurs employeurs passent outre l'interdiction et pour faire respecter la loi, une opération de contrôle routier a été menée tôt ce samedi sur l’autoroute A8, au péage du Capitou dans le sens Italie-Espagne.

Les gendarmes mobilisés

L'opération a mobilisé les gendarmes du peloton motorisé du Cannet-des-Maures, de la brigade motorisée de Puget sur Argens, de la brigade des transports ainsi que trois contrôleurs des transports terrestres de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) Provence-Alpes-Côte d’Azur.
"Sur les 24 poids lourds contrôlés, 15 (dont 13 non-résidents) étaient en infraction. Ces véhicules ont été immobilisés jusqu’à 19h, heure légale à partir de laquelle leur circulation sera de nouveau autorisée" indique un communiqué de la préfecture du Var.
La circulation en temps réel :Au-delà des interdictions de circuler, 5 infractions à la réglementation sociale (2 dépassements des temps de conduite, 2 insuffisances de repos journalier, 1 conduite avec une carte n’appartenant pas au conducteur) ont également été relevées à l’encontre de 2 véhicules non-résidents.
Au total, ce sont 20 infractions qui ont été relevées et 1 procès-verbal qui a été transmis au procureur de la République de Draguignan pour suites judiciaires ajoute le communiqué.
Un contrôle similaire avait déjà été mené le 25 juillet dernier sur l’autoroute A50 au péage de Bandol conduisant notamment à l’immobilisation de 3 poids lourds.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité autoroute économie transports routes