L’hôpital de Fréjus lance un appel aux dons pour améliorer son arsenal contre le cancer

Publié le Mis à jour le

Le Centre hospitalier intercommunal (CHI) de Fréjus-Saint-Raphaël dans le Var a décidé de lancer sa 1ère collecte de fonds privés. Il espère récolter 200 000 euros pour s’équiper de « Drugcam », un dispositif innovant de contrôle des médicaments contre le cancer.

Depuis plusieurs années, le centre hospitalier varois reçoit de façon spontanée des soutiens de particuliers, d’entreprises et même d’associations.  

Une première campagne de collecte de fonds privés

Une générosité qui s’est confirmée lors de la 1ère vague sanitaire du Covid-19, en 2020. A cette période, l’hôpital de Fréjus-Saint-Raphaël reçoit plusieurs soutiens financiers privés pour l’aider à passer cette crise.

Face à cette situation, le CHI a décidé d’aller plus loin, et de lancer officiellement une collecte de dons de manière structurée et professionnelle, en allant au-devant des particuliers.

Les sommes récoltées viendront en complément des dotations publiques de l'établissement varois.

D'autres grandes structures le font, comme par exemple la Fondation de France. Pour nous, ce qui est nouveau, c' est de cibler un projet de cette envergure,

explique Martine Dufavet, chargée de communication du CHI.

 

Objectif 200 000 euros

Avec un objectif déjà affiché : récolter 200 000 euros pour financer l’installation d’une « Drugcam » dans sa salle de préparation des chimiothérapies. Une 1ère étape qui s'inscrit dans la rénovation complète de la salle blanche de l'hôpital, dont les travaux devraient atteindre les 800 000 euros. 

Le choix de ce programme a été décidé en interne, en accord avec les professionnels de santé. « Nous avons échangé avec les services de soins pour définir une stratégie de levée de fonds ambitieuse sur les prochaines années, et ainsi faire émerger les projets. Cela vise aussi à donner aux professionnels de notre hôpital la chance de voir aboutir un  projet motivant et innovant », explique dans un communiqué Rachel Juif-Arenillas, directrice ajointe en charge des finances de l’hôpital.  

Technologie de pointe et intelligence artificielle

Ce projet est destiné à la pharmacie de l’hôpital de Fréjus-Saint-Raphaël, pour ses quatre postes de reconstitution de cytotoxiques dont l’activité en 2021 s’est élevée à près de 12 000 préparations.

Car la  « Drugcam » est un dispositif qui permet de sécuriser encore plus la préparation et le contrôle des médicaments injectables contre le cancer. Il s’agit d’un système perfectionné d’assistance vidéo pour la constitution des lots de médicaments, qui recourt à l’intelligence artificielle.

"C'est une surveillance en temps réel, une sécurité en plus pour les préparateurs de la pharmacie" précise Martine Dufavet. 

Il est déjà utilisé dans plusieurs centres spécialisés dans la lutte contre le cancer, comme le centre Paul Strauss de Strasbourg depuis 2018

 

4 caméras pour aider les pharmaciens

C’est un procédé technologique innovant, qui assiste et contrôle la préparation des médicaments en temps réel. Un système de caméras est placé à l’extérieur du plan de travail et permet :

-         La reconnaissance des objets utilisées lors de la préparation (flacons, seringues, étiquettes…)

-         L’enregistrement vidéo complet de la fabrication, élément de sécurité juridique à valeur de preuve médico-légale (archivage des données).

Un dispositif implanté récemment au centre hospitalier de Castellucio à Ajaccio, comme le montre ce reportage de nos confrères de France3 Corse. 

Ajaccio : une "drugcam" pour mieux contrôler les chimiothérapies

 

Une 1ère dans le Var

L’argent collecté doit permettre de financer l’intégralité de ce dispositif, qui devrait être mis en place au second semestre 2022.

« La générosité se maintient à un haut niveau en France, à nous maintenant de nous inscrire dans ce mouvement et de renforcer cette dynamique positive », espère le docteur Jean-Marc Maurin, président de la commission médicale de l’établissement.

Si cette campagne réussit, la pharmacie du CHI Fréjus Saint-Raphaël sera la 1ère dans le Var à bénéficier de cette technologie de pointe au bénéfice des patients suivis en oncologie.

 

Comment donner ?

Par courrier 

Il suffit d’envoyer un chèque ou un mandat libellé à l’ordre du CHI Fréjus Saint-Raphaël, accompagné si possible d’un bulletin de soutien rempli et imprimé à:

Centre Hospitalier Intercommunal de Fréjus Saint-Raphaël Bureau Mécénat 240 avenue Saint Lambert, CS90110 83608 FREJUS CEDEX

En ligne sur la  plateforme de dons sécurisée du CHI : http://www.chi-fsr.fr

Pour toute information et promesse de don :

Mail mecenat@chi-fsr.fr  

Numéro unique : 04.94.40.21.46