Municipales à Toulon : résultats définitifs dans le Var, Hubert Falco réélu

© FTV
© FTV

Retrouvez les résultats définitifs du premier tour des élections municipales à Toulon, dans le Var. Ce premier tour a été marqué par l'épidémie de coronavirus et son passage au stade 3. Hubert Falco a été réélu maire de Toulon.

Par Coralie Becq, Jean Poustis

A Toulon, Hubert Falco (LR) a, une nouvelle fois, été élu maire de Toulon. Le candidat de droite est arrivé en tête du premier tour des élections municipales, ce dimanche 15 mars, avec près de 61,39% des suffrages exprimés.

Maire depuis 2001, Hubert Falco a devancé Amaury Navarranne (Rassemblement National) avec près de 14,99% des suffrages exprimés.
En troisième position, Guy Rebec (DVG) a récolté 9,12% des suffrages exprimés, juste devant Cécile Muschotti avec 7,32%. 

Derrière Olivier Lesage (ECO) a obtenu 3,90%, Vincent Maurel (DVD) 2,37% et enfin Jean-Michel Ghiotto (EXG) 0,88%.

Le taux d'abstention, très fort pour cette élection, s'élève à 69,33%.

Retrouvez les détails des résultats à Toulon sur Franceinfo

Les résultats aux élections de 2014

Aux dernières élections municipales, Hubert Falco (LR), a été réélu maire de Toulon. Il est depuis 2001 à la tête de cette commune du Var, détenue alors par le Front national.

S'il remporte les deux élections municipales suivantes dès le premier tour, son portefeuille de voix s'étiole : 65,20% en 2008, 59,26% en 2014.

En 2014, 52,22% des inscrits ont participé au scrutin du premier et unique tour. Sept candidats étaient en lice. Hubert Falco a été réélu, devant Jean-Yves Waquet (FN, 20,47%) et Robert Alfonsi (DVG, 10,11%). 

Entré en politique en 1971 à la mairie de Pignans, Hubert Falco a été député, secrétaire d'Etat, ministre, sénateur, président du conseil général. Il jouit d'une très grande notoriété.

A 72 ans, il brigue un 4e mandat, qu'il espère sans doute remporter dès le 1er tour, comme lors des trois derniers scrutins.

Proche de Bruno Gollnisch, Amaury Navaranne, 35 ans, porte les ambitions du Rassemblement national de reconquérir la ville, comme Jean-Marie Le Chevallier en 1995. 

Engagée dans les jeunesses communistes varoises, puis au PS en 2010, Cécile Muschotti a rejoint le camp macroniste aux législatives. La députée de la 2e circonscription du Var, âgée de 31 ans, a été investie en juin 2019 par le parti présidentiel et mène la liste "Un vrai cap pour Toulon".

Porté par les bons scores des écologistes aux Européennes, le conseiller municipal du groupe de la gauche et des écologistes, Guy Rebec, 70 ans, se présente pour la première fois comme tête de liste avec "Toulon en commun".

Il aura face à lui un autre candidat soucieux d'écologie, Olivier Lesage. A 45 ans, cet ingénieur est la tête de liste "Oxygène Toulon, liste 100 % écologiste".

Soutenue par l'Alliance Ecologiste Indépendante (AEI), le Mouvement de la protection animale et le Mouvement citoyen "Réconciliation", cette liste entend défendre la cause animale et écologiste, "dans un esprit de transparence accrue de la vie démocratique locale".

6ème candidat en lice, Vincent Maurel, courtier en assurances, a reçu le soutien du parti chrétien démocrate (PCD) pour sa liste "Mon parti c'est Toulon".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus